Equipements sportifs : Le Coq chantera-t-il dans la tanière des Lions ?

La cérémonie de signature annoncée n’arrive toujours, malgré le déplacement de deux responsables de l’équipementier à Yaoundé.

0
520

Les Lionnes indomptables ont engagé la Coupe du monde France 2019 lundi dernier contre le Canada. La sélection nationale du Cameroun a arboré une tunique au logo de Le Coq sportif. Des échantillons des produits de l’équipementier français ont été présentés ces derniers jours. Rompant avec le doute qui planait sur la disponibilité des maillots du successeur de Puma. Et pourtant, à ce jour, aucun accord n’a encore été signé entre la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et Le Coq sportif. L’événement est sans cesse reporté sine die. La dernière date était celle du 7 juin. Rien n’a eu lieu. Lors de la cérémonie de présentation de la tunique des Lions indomptables le 19 juin dernier, l’on a parlé de fin juillet. Soit après les deux compétitions phares du football camerounais. Et le contrat n’a pas toujours été signé, malgré la présence de deux responsables de Le Coq sportif au Cameroun pour cette cérémonie de présentation du nouveau maillot des Lions indomptables.

A la Fécafoot, on y croit. « La signature aura lieu probablement le 19 juin à Yaoundé », supputait un haut cadre de l’instance faîtière du football camerounais. Une date qui avait déjà été avancée par Tsinga, avant de changer. Les Lions indomptables, de passage au pays, en route pour la CAN, ont découvert leurs nouveaux équipementiers. Et il était initialement prévu que la signature du contrat ait lieu au Cameroun à cette occasion, mais… Les quintuples champions d’Afrique ont simplement présenté leur nouveau maillot lors d’une séance d’entraînement à Yaoundé, avant de s’envoler pour le pays des Pharaons. Le « contrat » est donc entré en application avant même sa signature.

De retour de sa mission en France, Séidou Mbombo Njoya, le président de la Fécafoot, avait laissé croire qu’«il y a eu un accord de principe » entre les deux parties en négociation. Et le 19 juin, le patron de la Fécafoot l’a réitéré: “il y a eu un mémorandul d’entente entre Le Coq sportif et la Fécafoot; mais la signature du contrat aura lieu en marge d’une session du Comité exécutif de la Fécafoot qui aura lieu n juillet”. D’où l’exploitation de la marque a priori. Certains pourfendeurs du régime de Tsinga sont convaincus que « la Fécafoot a acheté des maillots estampillés sur le marché ». Ce que dément la Fécafoot. Des sources disent d’ailleurs avoir découvert que les maillots étaient floqués “à Tsinga”. On en saura un peu plus dans les prochains jours ou semaines.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here