Emeute, coups de feu, casses et incendie à la prison de Kondengui

C’est la conséquence des manifestations de prisonniers durant la journée. (photos et vidéos)

0
724
Kondengui avant l'assaut. Photo Parfait Mvoum

« Bonsoir la famille. Juste pour rassurer les uns et les autres, ne vous inquiétez pas. C’est vrai que depuis le matin, c’est un peu chaud du côté de la prison, mais soyez sûrs, tout est sous contrôle. Les coups de feu que vous entendez à Kondengui et ses environs, sont dissuasifs. L’armée a fait un périmètre de sécurité, toutes les dispositions sont prises pour qu’il n’y ait pas aucun évadé, pour que les choses se règlent après dans la diplomatie». C’est la substance d’un message audio qui circule sur les réseaux sociaux depuis quelques heures. Il semble provenir des services de sécurité de la ville de Yaoundé. De quoi rassurer les populations qui ont perdu le sommeil en entendant des détonations venant de ce quartier abritant le tristement célèbre pénitencier de la capitale.

Mais le message arrive sur le tard, après une journée tumultueuse à la prison centrale de Yaoundé. des centaines de détenus de la crise qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest et des militants et sympathisants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), détenus pour certains depuis presque trois ans et sept mois pour les autres ont pris d’assaut la cour principale de la prison pour exiger leur libération, las d’attendre un procès qui piétine. Scandant des chansons et messages hostiles au régime de Yaoundé, favorables à l’Etat fantôme d’Ambazonie, les manifestants qui dénoncent de mauvaises conditions dans ce milieu, exigent la présence du ministre de la Justice, garde des sceaux (Minjustice), qui n’est toujours pas arrivé depuis le matin, selon des sources. De la journée, Jean Claude Tsila, le préfet du Mfoundi, s’est battu à ramener les mécontents à la raison. En vain. On apprend que le ministre de la Défense et le secrétaire d’Etat à la gendarmerie sont arrivés nuitamment sur les lieux.

LES PREMIÈRES IMAGES DES ÉMEUTES DE KONDENGUI.

Posted by Jean Robert Ngamwo on Monday, July 22, 2019

Trop tard, peut-on dire. Les tirs de sommation semblent avoir jeté de l’huile sur le feu. Des images vidéo provenant de la prison font état de bâtiments en feu. Des détonations continuent de retentir. Difficile de savoir ce qu’il se passe à l’intérieur du pénitencier. Toujours est-il qu’à l’approche de la nuit, un dispositif sécuritaire se mettait en place. Presque tous les corps de la police et de la Gendarmerie étaient déployés dans la cour extérieure de la prison, préparant l’assaut sur le pénitencier pris en otage par les manifestants. « Les coups de feu sont dissuasifs ; c’est des coups de feu en l’air», insistait la voix qui appelaient les populations de Yaoundé au calme. Mais il semble que les choses ne se passent pas toujours comme prévu.

FAKE NEWSLe Pire est a Craindre dans les prochaines Minutes A Kondengui si rien nest fait!!..Je suis deja sur place!!!

Posted by Parfait Mbvoum on Monday, July 22, 2019

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here