Crise : La Fécafoot suspend la Ligue

La décision a été prise hier au cours d’une session extraordinaire du Comité exécutif.

0
317
Mbombo Njoya a percé l'abcès

Au terme d’une session du bureau de son Comité exécutif tenu ce 22 août 2019, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) «suspend la Ligue de football professionnel du Cameroun pour violation grave et réitéré de ses obligation…» Sans détails. S’appuyant sur les articles 15 et 48 des Statuts de la Fécafoot, ainsi que l’article 81 des Statuts de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc). Le premier article donne à l’Assemblée générale de la Fécafoot de suspendre un membre, mais poursuit que « tout membre coupable de violations graves et/ou réitérés de ses obligations peut être suspendu avec effet immédiat par le Comité exécutif… ». Le second article traite de « représentation et signature », et attribue au président de la Fécafoot ces compétences, qu’il peut déléguer à un vice-président ou à un membre du Comité exécutif.

Une situation qui devrait évoluer dans un sens comme dans l’autre, puisque le bureau du Comité exécutif qui a pris cette décision à l’unanimité des trois membres ayant pris part aux travaux (Séidou Mbombo Njoya, Céline Eko et Alim Konaté), annonce une réunion du Comité exécutif pour le 3 septembre prochain, avec ce seul point l’ordre du jour. Et à la première quinzaine du mois d’octobre la prochaine assemblée générale. Instance devant valider la décision (provisoire) prise hier.

Mais déjà, il est certain que la guerre est désormais ouverte entre la Lfpc et la Fécafoot. Les relations ont toujours été tendues entre les deux instances depuis la création de la Lfpc en 2011. Une guerre de tranchées qui a fini par prendre une forme plus régulière. des sources annoncent une réaction du général Pierre Semengue, président de la Lfpc dans les heures qui suivent.

La suspension de la Lfpc a occulté d’autres décisions prises au cours de la réunion du bureau exécutif d’hier. Pour ce qui est des autres ligues spécialisées, à savoir la Ligue de football jeunes et la ligue de football féminin, le bureau du comité exécutif autorise le président de la Fécafoot à désigner les membres des conseils d’administration transitoires de ces Ligues.

Par ailleurs, la Fécafoot met fin aux primes de Top sponsors au personnel de la Fécafoot, à l’exception de ceux impliqués dans l’encadrement de l’équipe nationale A. Pendant ce temps, des “mesures compensatoires” sont octroyées aux clubs ayant pris part aux championnats nationaux des jeunes pour le compte de la saison 2018-2019.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here