Crise à la Fécafoot : La FIFA répond au TAS

L’instance était appelée à désigner l’interlocuteur du TAS dans la crise qui secoue la Fécafoot en général et la Ligue de football en particulier.

0
401
Veron-Mosengo, le directeur de la division Associations membres à la FIFA

Pour la Fédération internationale de football association (FIFA), le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) reste bel et bien Séidou Mbombo Njoya. Véron-Mosengo Omba le directeur de la division Associations membres, l’a réitéré dans un courrier adressé à l’instance faîtière du football mondial. « Le président Séidou Mbombo Njoya et son comité exécutif en place depuis 2018 restent les seuls dirigeants légitimes de la Fécafoot, conformément à la sentence arbitrale du 15 janvier 2021 du Tribunal arbitral du sport (TAS) et à notre courrier du 16 janvier 2021 y afférent», écrit-il.

La FIFA répondait ainsi à une requête du TAS embarrassé par deux équipes qui lui écrivent au nom de la Fécafoot. La FIFA a tranché, en maintenant la position qu’elle avait déjà adoptée au lendemain de la sentence du TAS du 15 janvier qui annulait les résolutions de l’assemblée générale de la Fécafoot ayant adopté ses textes en octobre 2018. Avec pour conséquence l’annulation du processus électoral encadré par ces textes. Mais le TAS avait orienté le choix de la FIFA en proposant le maintien de l’équipe dont l’élection était ainsi annulée. Après avoir débouté le requérir dans sa demande du retour de l’exécutif de 2009.

De quoi irriter une partie des membres de l’assemblée générale de 2009 qui se sont réunis le 2 février dernier pour nommer Albert Mbida à la tête d’un Comité exécutif provisoire devant diriger la Fécafoot pendant la transition. Depuis, les deux équipes se disputent le leadership dans la direction de la Fécafoot. Se basant sur la sentence du TAS du 15 janvier et son courrier du lendemain, Veron Mosengo estime qu’« une telle assemblée est dénuée de tout effet valable».

La réponse de Veron Mosengo au TAS

La FIFA vient de conforter Séidou Mbombo Njoya. Reste attendue la réaction des contestataires de l’Assemblée générale de 2009. Le match s’annonce encore long car l’assemblée générale contestée aujourd’hui par la FIFA est celle qui devra décider de la couleur des textes et des électeurs dans quelques semaines. En attendant, une réunion est prévue à la FIFa ce 24 février pour définir la feuille de route électorale à la Fécafoot.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.