Covid 19: Quand les fonds de solidarité sont à la mode

A la suite la cagnotte d’aide citoyenne lancée par le président de la République, plusieurs hommes politiques ont à leur tour ouvert des caisses de prise en charge des malades de l’épidémie du coronavirus.

0
309

Emule ou rivalité ? La question reste encore au centre des préoccupations de plusieurs Camerounais. En effet, depuis l’arrivée de la pandémie du Covid 19, les hommes politiques camerounais n’ont eu de cesse de lancer des appels à la solidarité nationale en vue de venir en aide aux personnes touchées par cette pandémie. C’est dans le département de la Lekie, région du Centre qu’est venu le premier son de cloche. Le 25 mars dernier, Henri Eyebe Ayissi, élite de cette localité a lancé un fond de solidarité citoyenne contre la pandémie, pour l’organisation des campagnes communales de sensibilisation et de distribution des savons et autres matériels d’hygiène. A sa suite, le président de la République Paul Biya a décidé le 30 mars de la création d’une caisse de solidarité doté d’une enveloppe initiale d’un milliard de francs CFA. Selon Malachie Manaouda, ministre de la santé publique, cette caisse « doit être fourni par des apports privés et publics ». A en croire les chiffres rendus publics par les gestionnaires de cette caisse au ministère de la santé, en 5 jours, cette cagnotte a produit 770 150 000 (sept cent soixante-dix millions cent cinquante mille) francs CFA. Argent versé par les entreprises citoyennes et les personnes de bonne volonté.
Après Paul Biya, c’est Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, qui a créé le fond-survie-Cameroon-survival. Un fond qui doit permettre, selon Maurice Kamto, de « fournir des aliments et de l’eau aux personnes en confinement obligées de ne pas se déplacer ; le matériel de protection nécessaire dans les localités en confinement (masques, solutions hydroalcoolique) ; les combinaisons de protection, des thermomètres infrarouges, des kits de tests diagnostiques, des respirateurs, du matériel de soins, des médicaments aux personnels de santé, pour la prise en charge thérapeutique des cas ».
La députée du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale Nourane Foster a à son tour mis sur pied son fond de solidarité. Doté d’un budget prévisionnel de 50 millions de francs CFA, cette initiative de l’élu du Wouri-Est, vise à fournir aux populations entre autres 50 000 masques de protection et des kits respiratoires ; des produits agro-alimentaires (riz, sucre, lait etc) ; 200 points de lavage des mains ; 50 lits et matelas ; 10 kits respiratoires ; 10 000 gels hydroalcooliques.
Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here