Covid-19 : Libom Li Likeng prépare une riposte digitale

La ministre des Postes et Télécommunications parraine une initiative qui vise à permettre aux inventeurs camerounais, de créer des solutions numériques à mettre au service de la lutte contre le coronavirus.

0
334

Tous les moyens sont bons pour contrer la propagation du nouveau coronavirus au Cameroun. Après les mesures de prévention édictées par le gouvernement, le testing massif et la prise en charge des malades dans les Centres spécialisées aménagés à cet effet, les pouvoirs publics préparent à présent un plan de riposte… digitale. Ce, à travers une initiative dénommée « Barcamp Cameroon 2020 ». Placée sous le parrainage du ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), cette rencontre non conventionnelle rassemble depuis le 23 avril dernier, des jeunes inventeurs camerounais connectés, susceptibles de proposer des idées novatrices pouvant permettre au gouvernement de renforcer ses « armes » dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. « De manière précise, le Barcamp Cameroon 2020 qui se tient dans un contexte d’expansion de la pandémie de Covid-19 au Cameroun s’est donné pour objectif de mettre en lumière des solutions numériques à même de contribuer efficacement aux stratégies gouvernementales mises en œuvre pour éradiquer cette pandémie dans notre pays », a expliqué le ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng.

Une activité phare a été placée au cœur de cette initiative : un Hackathon. Présenté comme une compétition en ligne qui rassemble des personnes engagées de manière bénévole et gratuite, partageant l’envie de résoudre des problématiques importantes, cet Hackathon a pour thème : « Hack the Covid-19 crisis for Cameroon ». Les solutions attendues touchent à des domaines précis notamment : la santé (prise en charge et dispositif, pharmacies, innovations et forum scientifiques) ; l’éducation (Elearning et formules alternatives d’éducation/organisation des examens) ; l’approvisionnement en produits de première nécessité (production, consommation, signalement des abus) ; l’administration publique (E-administration, open government et gestion des usagers) ; les finances (sécurisation des échanges, méthodes de financement, gestion des recettes) ; les entreprises privées ; la vie associative (structures religieuses, société civile, tontines, partis politiques) et la problématique emploi/télétravail/freelance. « Participer de manière gratuite à cet Hackathon est un engagement patriotique qui confirme une volonté de notre jeunesse de s’associer non seulement au chef de l’Etat dans la recherche de solutions permettant de stopper la propagation du Covid-19, mais au-delà, de tirer parti des bienfaits du numérique », analyse le ministre.

Pendant 3 jours (24, 25 et 26 avril 2020), les participants ont eu l’occasion de présenter leurs réalisations et innovations à toute la communauté d’- experts qui pilotent ladite initiative afin que ceux-ci puissent effectuer une sélection des meilleurs projets qui seront ensuite présentés au ministre des Postes et Télécommunications ce lundi 27 avril. « Les innovations qui seront sélectionnées devront être les meilleures, a prévenu Minette Libom Li Likeng. J’ai fort espoir que les résultats obtenus dans plusieurs domaines permettront de consolider la couche applicative en termes d’applications dont a besoin le Cameroun dans la lutte contre la pandémie ». Parce que l’innovation apporte des réponses nouvelles aux défis de notre société dit-elle encore, « des mécanismes d’aide doivent être mis en place pour susciter la créativité et soutenir les initiatives innovantes. Le véritable enjeu étant de créer un environnement propice à la création et au développement d’entreprises viables dans le secteur du numérique ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.