Anniversaire :Paul Biya souffle sur sa 88e bougie

En plus du partage du gâteau qui a eu lieu dans sa résidence secondaire du quartier Golfe à Yaoundé, plusieurs de ses militants ont organisé des manifestations à travers le pays.

0
1077

Costume noir, cravate de même couleur, bouquet de fleur en main, descendant d’une Mercedes en compagnie de son épouse et d’une petite fille. C’est l’une des images qui aura le plus marqué la célébration du 88e anniversaire du chef de l’État Paul Biya. Il avait l’habitude de célébrer ses un an de plus au palais d’Etoudi, mais cette fois,  le lieu du partage du gâteau a été tenu secret jusqu’ à la dernière minute. «Seuls quelques invités ont été tenu au courant », a confié un membre du protocole d’État. Selon nos informations, les festivités marquant la célébration de la 88e  année du président Paul Biya ont eu lieu dans sa résidence secondaire du quartier Golfe à  Yaoundé. Ambiance sobre, mais festive, les images de l’anniversaire qui circulent sur les réseaux sociaux montrent Paul Biya dans sa luxueuse résidence accompagné d’environ 7 personnes, dont son épouse Chantal Biya, son fils Franc Biya et les deux fils de son épouse. Quelques «visages étrangers », notamment  Gilbert Tsimi Evouna, ancien délégué du gouvernement et actuel président du Conseil régional du Centre ; ou encore Yannick Noah.

- Publicité -

Dans la ville de Yaoundé toujours. Des centaines de jeunes se sont rassemblés  au Palais des Sports de la même ville à l’initiative des pontes du régime pour «souffler la bougie de vie, du président de la République »  a déclaré un cadre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Représenté  par Philippe Mbarga Mboa, ministre chargé de missions à la présidence, cette partie de l’anniversaire du président de la République a été une occasion pour les jeunes venus d’horizons divers «de renouveler au-delà des festivités, leur soutien au chef de l’État» a affirmé confiant, Serge Bertrand Mbolo, militant du Rdpc.

Sangmélima la ville natale du président de la République a été le point culminant de la journée du samedi 13 février dernier. Un double évènement a été célébré à l’esplanade de la mairie de  cette ville : la célébration de l’anniversaire du président de la République et la pose de la première pierre de la « Place Paul Biya ». Les promoteurs du projet ont pour ambition d’ériger un monument dédié au président de la République au carrefour Avebe Yekombo qui relie l’arrondissement de Sangmélima aux trois autres arrondissements de ce département. Pour la célébration de l’anniversaire précisément, une messe d’action de grâce a été célébrée par monseigneur Christophe Zoa, évêque de Sangmélima. Puis des cadeaux d’anniversaire ont été  remis au représentant de la famille. Les militants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais présents ont émis des souhaits de longévité, de sagesse à l’endroit du président de la République. Le ministre des Finances Louis Paul Motaze, initiateur de la cérémonie s’est dit satisfait de l’évènement qui a célébré à juste titre le patriarche son excellence Paul Biya.

Parcours

88 ans révolus dont 39 au pouvoir, Paul Biya est né le 13 février 1933 à Mvomeka  dans la région du Sud. Après ses études au pré-séminaire Saint Tharcissius  d’Edéa et au petit séminaire Saint Joseph d’Akono, il s’inscrit au lycée général Leclerc à Yaoundé où il obtient son baccalauréat en 1956.  Il s’envole pour la France et revient au Cameroun en 1962 nanti d’une licence en droit public ; d’un diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris ; d’un Diplôme de l’Institut des Hautes Études d’Outre-mer et d’un Diplôme Supérieur en Droit Public.

En octobre 1962, il est nommé chargé de missions à la présidence de la République, puis directeur du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Culture et secrétaire général du ministère de l’Éducation en 1965. Deux ans plus tard, il est promu  directeur du Cabinet civil du président de la République et cumulativement secrétaire général de la présidence de la République. 1975, il devient Premier ministre jusqu’en 1982.  A la démission de son prédécesseur Ahmadou Ahidjo, il devient le deuxième président de l’histoire du Cameroun.  Il est l’auteur de l’essai politique à succès intitulé Pour le Libéralisme Communautaire. Pendant tous son règne, Paul Biya n’a cessé de réaffirmer sa nécessité de moderniser l’État et d’entretenir de relations fructueuses avec les autres pays du monde.

Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here