Activa assurances à la conquête de la RDC

L’assureur camerounais a officiellement présenté sa nouvelle filiale, le 29 mars dernier à Kinshasa.

2
1722
Richard Lowe, PDG d'Activa Assurance

Le groupe camerounais Activa assurances est désormais installé à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC). Président du Groupe Activa et président du Conseil d’administration d’Activa assurances RDC, Richard Lowe, a présenté cette nouvelle société d’assurance le 29 mars dernier. Activa propose aussi des produits de micro-assurance, qui cible les couches à faibles revenus, avec des primes modestes et surtout une facilité de souscription et de règlement de sinistres dans les domaines de Individuelle accidents, automobile, santé, incendie, crédit, on-offshore, responsabilité civile, caution transport, multirisques habitation et professionnels ainsi l’aviation. « Un assureur qui ne paie pas le sinistre, c’est un assureur qui n’aura pas la confiance du client… L’une des caractéristiques du sinistre, c’est qu’il doit être payé rapidement. Aussi bien en maladie qu’en automobile, nous paierons rapidement les sinistres dans les délais les plus brefs possibles. Un assureur n’a pas intérêt à ne pas payer un sinistre qui est garanti. Soit le sinistre est garanti et vous le payez tout de suite. C’est comme ça que nous avons su gagner la confiance dans d’autres pays », a indiqué Richard Lowe.

Pour cela, l’assureur a recruté un personnel local qui a été soumis à une série de formations. L’entreprise entend par ailleurs mettre en place de structures de formation en RDC, en collaboration avec des partenaires tels que Proparco pour renforcer les capacités des ressources humaines locales. Et pour mieux s’intégrer dans ce marché à faible taux de pénétration d’assurance, l’assureur camerounais a prévu d’intégrer des actionnaires locaux dans sa filiale en RDC. Comme c’est le cas partout où elle évolue, environs 20 % du capital social sont ouverts à des investisseurs locaux partageant sa vision pour un partenariat solide. Le groupe a également reservé une partie du capital à son personnel. « Lorsque nous ouvrions la société en 2016, peu de gens ne croyaient pas en cette affaire du marché des assurances libéralisé. Nombreux étaient réticents de prendre le risque d’y investir. Puisque nous y croyions, nous avions investi ce qu’il fallait (10 millions USD de capital social, soit 5,832 milliards de francs CFA). Actuellement, nous avons deux ou trois congolais que nous allons intégrer dans le capital », s’est réjouit Richard Lowe.

Présent en République Démocratique du Congo depuis 2016, la compagnie d’assurance s’est par ailleurs, engagée à introduire très rapidement l’assurance agricole dans ce riche pays agricole, mettre gratuitement à la disposition des entreprises congolaises l’expertise des ingénieurs Prévention du groupe pour des visites de risques et conseils en matière de prévention, de contribuer à la formation de Congolais (en interne, actions avec nos partenaires internationaux) et de participer de manière active à la structuration d’une Association professionnelle des assureurs.

Ghislaine Ngancha (Défis Actuels)

- Publicité -

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here