Mondial U17 : L’Afrique sur le trône mondial

Le continent noir détient set des 17 titres, avec le Nigeria qui trône en tête du palmarès avec cinq trophées. Côte d’ivoire et Burkina Faso sont présents au podium.

0
428
Le Nigeria, champion du monde 2015

L’Afrique est représentée par quatre pays : le Cameroun, le Nigeria, l’Angola et le Sénégal. Les Golden Eaglets étaient les premiers à entrer en scène. Les Nigérians ont …. Hongrois samedi dernier. Les Lionceaux de la Téranga ont joué hier dimanche. Le match se jouait encore au moment où nous allions sous presse. De ces quatre représentants africains, seul le Nigeria dispose d’un palmarès éloquent. Le pays des Super Eagles est d’ailleurs le plus titré de ce tournoi, avec cinq trophées, et trois médailles d’argent. Après avoir soulevé le premier trophée mis en jeu par la Fifa en 1985, le Nigeria a tenté de se succéder à lui-même, n’eût été la résistance soviétique en finale 1987. Les deux adversaires se sont séparés aux tirs aux buts en 1993 (2-4, après 1-1). Le Nigeria est revenu à la charge à Japon 1993, et a battu le Ghana en finale (1-2). A Corée 2007, l’Espagne est passée à la trappe (0-3, ap 0-0), mais la Suisse s’est montrée plus forte deux ans après. Il faudra attendre 2013 et 2015 pour voir le géant d’Afrique neutraliser le Mexique (3-0) et le Mali (0-2). L’autre africain ayant déjà atteint la plus haute marche du podium est le Ghana (1991 et 1995), qui a en plus échoué en finale deux fois, dispose d’une médaille en bronze (1999). En plus, le pays d’Abédi Pélé a échoué au pied du podium une fois, en 2007.

Quatre autres pays africains se disputent des places au sein de l’élite : D’abord le Mali qui, après avoir manqué de surprendre le Nigeria à la finale de Chili 2015, a régressé au pied du podium en 2017 ; puis la Côte d’ivoire et le Burkina Faso qui se sont classés 3ème respectivement en 1987 et en 1999, et la Guinée qui a occupé le même 4ème rang en 1985, avant de disparaître de la liste des ambitieux. Toujours est-il qu’à chaque édition, l’Afrique essaie de tutoyer les grandes nations du football. Et malgré le passage de 16 à 24 équipes depuis 2007, l’Afrique parvient à sortir la tête de l’eau. Emirats arabes unis 2013 et Chili 2015 sont deux des plus prolifiques pour le continent noir. Au-delà de la double victoire nigériane, les distinctions individuelles ont été largement raflées par les Africains. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?

Distinctions africaines
Meilleurs joueurs
Daniel Addo (Nig/1993)
Emmanuel Sani (Nig/2009)
Kelechi Iheanacho (Nig/2013)
Kelechi Nwakali (Nig/2015)

Souliers d’or
Moussa Traoré: 5/82buts (Cot Iv/1987)
Fode Camara: 3/77 (Guin/1989)
Wilson Ouruma:6/107 (Nig/1993)
Ismaël Addo: 7/93 (Gha/1999)
Macauley Chrisantus: 7/165 (Nig/2007)
Souleymane Koulibaly: 9/158 (Cot d’Iv/2011)
Victor Osimhen: 10/151 (Nig/2015)

Gants d’or
Dele Alampasu (Nig/2013)
Samuel Diarra (Mali/2015)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here