mercredi, juillet 24, 2024
spot_img
AccueilNon classéEntrepreneuriat féminin : Les travaux du Meet Africa se tiennent à Yaoundé de...

Entrepreneuriat féminin : Les travaux du Meet Africa se tiennent à Yaoundé de jour

L’objectif principal de la rencontre cofinancée par l’Union européenne et l’Agence française de développement est de fournir aux entrepreneuses
de la diaspora, des informations sur les programmes institutionnels, des réseaux
et des outils disponibles pour faciliter, stimuler et soutenir l’entrepreneuriat par
les femmes.

Yaoundé la capitale camerounaise abrite depuis ce matin du mardi 28 mars 2023, les travaux du Meet Africa 2. Après une série d’ateliers de renforcement des capacités en 2022, la structure organise une conférence-atelier, ciblant les femmes entrepreneurs de la diaspora et celles opérant au Cameroun. Trois cibles sont à atteindre : d’abord informer les entrepreneuses de la diaspora des outils, mécanismes et politiques publics et institutionnels à leur disposition pour faciliter, stimuler et soutenir l’entrepreneuriat féminin. Ensuite, il est aussi question de financement, afin de doter les entrepreneuses de la diaspora des outils nécessaires pour accéder aux opportunités de financements privés et publics, notamment les subventions et les prêts.

Le troisième objectif vise la connectivité des entrepreneurs. L’objectif de ce panel est de créer un cadre propice pour les mises en relations entre les entrepreneuses de la diaspora et leurs homologues locales, et d’autres acteurs gouvernementaux et/ou du financement afin de créer des partenariats d’affaires solides.

L’événement qui se tient sous la forme hybride (présentiel et sur internet) vise à aborder les questions liées au soutien des initiatives des femmes entrepreneurs, à l’intégration de leurs besoins et perspectives dans le processus d’intégration nationale et régionale, aux opportunités de financement pour les femmes entrepreneurs, et à l’amélioration des possibilités de réseautage pour une meilleure expansion du marché et des relais fiables dans le double espace.

Il est aussi question de rassembler des entrepreneures de la diaspora, des fonctionnaires gouvernementaux, des coalitions et réseaux d’association d’entrepreneuses au Cameroun, des femmes élues locales, des institutions financières, des médias, des partenaires au développement, des institutions commerciales et du système des Nations Unies.

Meet Africa 2 va également servir de cadre pour doter les entrepreneuses de la diaspora des outils dont elles ont besoin pour accéder aux opportunités financières et pour créer un cadre propice aux mises en relations entre les entrepreneuses de la diaspora et leurs homologues locales et d’autres acteurs gouvernementaux et de financement.

« Ce n’est pas Meet Africa qui a choisi le Cameron mais bien le contraire, puisque le projet a été monté sur la base des demandes qui ont été formulées par différents pays d’Afrique dans lesquels nous intervenons. Il s’agit du Maroc ; la Tunisie ; le Mali ; le Cameroun ; le Côte d’Ivoire et le Sénégal. Le Cameroun c’est un pays dans lequel il me semblait important d’investir parce que c’est une grosse diaspora avec beaucoup d’opportunités de développement d’entreprises et de startups » a indiqué Amel Kaidi, cheffe de projet Meet Africa. S’appuyant sur un rapport de la Banque mondiale, cette dernière estime que les femmes africaines entreprennent « malheureusement » par nécessité et moins par les opportunités.  

spot_img
LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN KIOSQUEspot_img

LES PLUS RECENTS