Bientôt la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle

0
192

Le contrat y relatif a été attribué par le Premier ministre à la société anonyme New Tech Management Cameroon.

Le gouvernement camerounais a fait un pas décisif dans le processus de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle (CSU). Le Premier ministre Joseph Dion Ngute, a rendu public la semaine l’identité du bénéficiaire du contrat de partenariat  public-prive pour le « Projet de financement, de conception, de construction, d’exploitation, d’équipement et de maintenance du système de gestion » de ladite Couverture au Cameroun. Le contrat a été attribue à la société anonyme New Tech Management Cameroon (Ntmc) dont l’offre apprend-on, a été validée après proposition de la Commission Spéciale des Contrats de Partenariat pour la Gestion de la Couverture Santé Universelle au Cameroun. « La société anonyme New Tech Management Cameroon (Ntmc SA), ayant été admise au dialogue de pré-qualification et déposé une offre finale dans le cadre du Projet de financement, de conception, de construction, d’exploitation, d’équipement et de maintenance du système de gestion de la Couverture Santé Universelle (CSU) au Cameroun, est déclarée adjudicataire du contrat de partenariat y relatif », a informé le Premier ministre dans un communiqué de presse signé le 16 juin 2020. Et d’informer qu’une lettre de notification officielle indiquant les modalités pratiques relatives à la négociation des termes dudit contrat sera adressée à l’entreprise par le ministre de la Santé publique d’ici au 26 juin au plus tard.  

1 300 milliards pour mettre en œuvre la CSU ?

Dans sa vision stratégique pour garantir un accès équitable aux soins de santé de qualité aux Camerounais, le gouvernement a en effet initié il y a plusieurs années, un processus visant à doter notre pays, à terme, d’un système de Couverture Santé Universelle efficace. C’est ainsi qu’un Groupe Technique National Intersectoriel, coprésidé par le ministre de la Santé publique et son collègue du Travail et de la Sécurité sociale a été créé en 2015 avec pour mission principale de conduire le processus et faire des propositions au Gouvernement sur les différents aspects de ce système. Quatre ans plus tars, notamment le 22 mars 2019, le Premier ministre Joseph Dion Ngute adressait une lettre de mission au ministre de la Santé publique Malachie Manaouda. Dans ladite correspondance, le chef du gouvernement demandait un plan actualisé et chiffré sur la mise en œuvre de la phase pilote de la Couverture Santé Universelle au Cameroun. Tout de suite, des experts ont perçu cette mission comme un indicateur que la mise œuvre de la Couverture Santé Universelle (CSU) était définitivement sur les rails. Et même si la valeur du contrat attribué il y a quelques jours à la société Ntmc SA n’a pas été divulguée par le Premier ministre, l’on sait que le projet en soi aura un coût important. Tenez, en décembre 2017, le ministère de la Santé publique de l’époque [André Mama Fouda, Ndlr.] avait indiqué qu’un tel système coûterait 1 300 milliards de francs CFA à l’Etat, pour un paquet de base de soins et services composé de 185 interventions et de 101 sous-interventions. Ce montant servirait dans les divers domaines de la médecine interne, la chirurgie, la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la stomatologie, la vaccination, etc.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.