Accès à l’eau potable : la grogne des consommateurs camerounais

0
40

Saisissant l’opportunité de la célébration de la Journée mondiale de l’eau ce mardi 22 mars, la Ligue Camerounaise des Consommateurs interpelle le gouvernement.

- Publicité -

Avoir accès à l’eau potable reste un grand défi pour de nombreux Camerounais. Selon des chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (Oms), le taux de couverture en eau reste encore très faible dans le pays : 30% en zone périurbaine contre 55% en zone urbaine.

En cause, les longues coupures intempestives. Pendant que l’eau ne coule pas des robinets, les factures elles, continuent d’affluer dans les domiciles dit-on pour « les frais de l’entretien du compteur ».

Une situation difficile qui a fini par provoquer le courroux de la Ligue Camerounaise des Consommateurs. Pour les membres de cette organisation, la célébration ce 22 mars de la Journée mondiale l’eau est l’occasion de tirer la sonnette d’alarme.  « Trop c’est trop, les Camerounais ont soif d’eau », ont-ils déclaré. La Ligue Camerounaise des Consommateurs-LCC, saisit ainsi l’opportunité de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, pour rappeler au gouvernement camerounais que, l’accès à l’eau potable est un Droit de l’homme. De ce fait, elle exige que les stratégies mises en œuvre, pour accroître l’accès à cette précieuse denrée, devenue rarissime, soient concrétisées dans de meilleurs délais.

La Ligue Camerounaise  des Consommateurs demande par ailleurs la mise en œuvre d’un programme de rationnement de la distribution de l’eau potable dans les quartiers, assortie d’une large communication. Elle s’engage auprès de ses adhérents et sympathisants, consommateurs d’eau, à poursuivre ses activités de plaidoyer et lobbying.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here