Alain-Blaise-Batongue, premier PCA de la MUPROCOM

Quel est votre sentiment, d’être le premier Président du Conseil d’administration de la mutuelle des professionnels de la communication ?

Je suis heureux d’avoir été reconnu par mes paires comme étant l’un des membres les plus éminents qui peut porter un tel projet. Je suis également conscient de la responsabilité qui vient de m’être confiée pour qu’avec l’ensemble du conseil d’administration, on puisse rapidement dégager des propositions concrètes pour permettre à la Mutuelle de réaliser ses principaux objectifs à travers la solidarité, à travers l’épanouissement et à travers la recherche des projets générateurs de revenus.

La tâche s’annonce fastidieuse, avez-vous déjà quelques idées d’implémentation de ce projet ?

Tout à fait. J’ai quelques idées, précises même, mais permettez que je les réserve en primeur à mon conseil d’administration avec qui je vais discuter dans les prochains jours ; et rassurez-vous, nous les rendrons publiques au fur et à mesure.

Tout au moins, on peut être sûr que les lendemains vont être enchanteurs pour les professionnels des métiers de la communication ?

Je l’ai dit lorsque j’ai été sollicité pour conduire cette première équipe à la naissance de la mutuelle : j’ai dit que c’était pour moi une occasion de redonner à ces métiers de la communication ce qu’ils m’ont donné à travers ma formation et à travers mon parcours. Donc mon idée finale est de pouvoir laisser une empreinte qui permettra à mes jeunes frères et sœurs d’évoluer dans un environnement plus solidaire et plus épanouissant.

Propos recueillis par Ludovic Ngouéka

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.