Championnats professionnels : Les clubs « refusent » de jouer ce week-end

0
180

Dans un courrier adressé au Conseil transitoire du football professionnel (CTFP), le président de l’Association des clubs d’élite du Cameroun (ACEC) prie le secrétaire général de l’instance de « reporter les programmations des 12ème et 13ème journées … afin de permettre à chaque club d’entrer en possession des fonds alloués et d’entamer sereinement cette phase » retour. En clair, les clubs d’élite ne sont pas encore prêts à descendre dans les stades pour le compte de la reprise. Et pourtant, ce même jour, Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), informait l’opinion que la fédération est en train de décaisser à l’intention des clubs professionnels la seconde partie de la subvention de la Fécafoot. C’était une des conditions que l’ACEC avait posées, la dernière à être remplie.

- Publicité -

L’ACEC ne crache pas sur le geste, et même la diligence avec laquelle Samuel Eto’o s’est exécuté, après avoir lui-même conditionné le déblocage de la seconde tranche de la subvention de la Fécafoot par la réception des justificatifs des paiements de salaires aux joueurs. Les clubs tiennent à empocher l’argent avant toute action. « Compte tenu des délais impartis pour rentrer en possession des sommes débloquées par la Fécafoot (par virement) suite à ces dépôts de pièces, il ne sera pas possible que les clubs puissent regagner les sites des rencontres, voire de pouvoir financer les opérations de démarrage de la phase retour », se justifie Pascal Abunde. Citant entre autres rubriques, le transport interurbain, l’hébergement, la nutrition.

C’est que « l’octroi de la subvention aux clubs professionnels était conditionnée par le dépôt des justificatifs afférents aux paiements effectifs des salaires des joueurs», rappelle le président de l’ACEC. Alors « par rapport aux instructions de l’ACEC, les clubs avaient les journées de mercredi et jeudi dernier pour déposer lesdits justificatifs auprès de la DAF (Fécafoot)», explique le porte-parole des clubs d’élite. Du coup, ils estiment ne pas pouvoir avoir assez de temps pour rentrer en possession des fonds virés ce jour, tant ils sont encore en cours de traitement.

Leur attitude pourrait permettre au CTFP de retrouver sa stabilité d’autant plus qu’au moment où la Fécafoot annonçait le virement des fonds, le président du CTFP qui avait déjà ramené les clubs à la raison mardi dernier, limogeait Paul Mebizo’o, son secrétaire général. Une situation qui n’arrange pas la quiétude recherchée par Samuel Eto’o.

Pour comprendre le sujet:

Championnats professionnels: Eto’o verse la 2ème tranche de la subvention

Championnats professionnels: la phase retour reportée

Football professionnel: Les clubs font reculer Eto’o

MTN Elite one et Elite two: Eto’o donne 72h aux clubs pour justifier le paiement des salaires des joueurs

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.