Football professionnel : Samuel Eto’o verse la seconde partie de la subvention…

0
47

Un communiqué à ce sujet vient d’être publié, sans que tous les clubs aient justifié le paiement des salaires des joueurs.
Dans un communiqué rendu public ce 13 mai 2022, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), informe l’opinion publique que « la Fécafoot procède actuellement au paiement de la deuxième tranche de la subvention destinée aux clubs des championnats MTN Elite one, soit 11 millions pour chaque club ». A cela s’ajoute 6 000 000FCFA que reçoit chaque club, «représentant l’appui de la Fécafoot pour l’hébergement et la restauration des équipes pour la phase retour du championnat », précise le communiqué. Le communiqué de Samuel Eto’o indique que cette seconde partie de la subvention est décaissée « sous réserve de la production par [les clubs] des justificatifs de paiement des salaires demandées suite au versement de la première tranche de ladite subvention à hauteur de 12 millions de francs CFA par club». Pour la deuxième division, la Fécafoot annonce que, «un montant de 7 000 000FCFA sera versé dans les prochains jours à chacun des 13 clubs du championnat en guise de deuxième tranche de la subvention ». Indiquant que le même montant avait fait l’objet de la première partie de la subvention.

- Publicité -

En récapitulant, la Fécafoot établit que « au terme de la saison en cours, la Fécafoot aura octroyé la somme de 29 millions à chaque équipe» de première division, soit un montant global de 725 millions. Et pour ce qui est de l’Elite two, ce sera la somme globale de 907 millions FCFA. Pour ce qui est du football féminin, la Fédération règle d’abord les arriérés de la saison passée (6500 000FCFA) et la moitié de la subvention de l’année en cours, ainsi que les salaires des joueuses.

…En attendant la subvention de l’Etat

En clair, Samuel Eto’o a dû reculer face aux présidents de clubs qui, même s’ils se sont accordés mardi dernier avec le Conseil transitoire du football professionnel que dirige le général Pierre Semengue, il reste que l’Association des clubs de football d’élite du Cameroun (ACEC) qui a accepté de reprendre le chemin des stades ce samedi, posait malicieusement une condition : le versement de la subvention de l’Etat. La Fécafoot a compris que la procédure que l’on dit être en cours en vue du déblocage de cette enveloppe de 560 millions, ne devrait pas aboutir avant le 15 mai, et a dû céder une seconde fois. Après avoir servi deux ultimatums aux présidents de clubs. Une première fois, saisie par le Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), la fédération avait donné 72h aux clubs pour déposer les justificatifs du paiement des salaires aux joueurs, dans un contexte marqué par des grèves au sein des clubs, avant de remettre ça lorsque les présidents de clubs, réunis au sein de l’ACEC, ont posé des conditions pour jouer la phase retour : l’homologation de la phase aller, la publication de la liste des arbitres suspendus, la publication de la liste des 35 joueurs retenus par la Fécafoot dans chaque club, pour la prise en charge, le versement de la deuxième tranche de la subvention de la Fécafoot. Finalement, c’est encore la Fécafoot qui a cédé face aux présidents de clubs. Comme c’est le cas depuis 11 saisons que le « professionnalisme » a été institué.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here