CAN 2021 : Patrice Motsepe rassure Yaoundé, mais…

0
81

« Je suis confiant du succès de l’organisation de la CAN au Cameroun en janvier prochain». Patrice Motsepe a clairement et officiellement rassuré les sceptiques, si cela était nécessaire, sur la tenue de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 au Cameroun. Alors que des informations faisaient état de ce que la CAN serait délocalisée au Qatar sur la base d’accords conclus avec la complicité de certains Camerounais. Il n’en est rien donc. Le président de la Confédération africaine de football (CAF) a même estimé que le Cameroun a largement fait mieux que les prescriptions du cahier de charges.

- Publicité -

A 44 jours du coup d’envoi de la compétition, Patrice Motsepe a calmé le jeu et ramené la balle au centre. Fin de polémique donc. Les nuages sont désormais dissipés. Mais sur un pan des incompréhensions. D’autant plus que la dernière crise qui s’est déclenchée entre le Cameroun et la CAF cette semaine et qui justifie le déplacement du Caire de Ferdinand Ngoh Ngoh le Secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), est née des retards de la partie camerounaise sur les derniers travaux à réaliser pour que le stade d’Olembe puisse être opérationnel pour les matchs de niveau international, ainsi que des maladresses dans la conduite des préparatifs du tournoi final ; mais aussi, des lacunes sur certaines infrastructures comme le camp d’entraînement de Bangou.

…la balle reste dans le camp camerounais

De toutes les façons, « rendez-vous à Yaoundé le 9 janvier 2021», a lancé le patron de la CAF, évaluant à 95% l’évolution des travaux du stade devant accueillir les matchs d’ouverture et la finale de la prochaine CAN. Non sans vanter l’image du Cameroun dont le président s’investit personnellement et directement dans la préparation de la plus grande fête du football africain. Au passage, Patrice Motsepe a esquissé des pas de la danse de Roger Milla lors de la Coupe du monde Italie 1990. Un clin d’œil à l’intention de ce pays qui subit depuis quatre ans les foudres des dirigeants de la CAF, dans le cadre de l’organisation de la CAN initialement prévue en 2019 qui Au Cameroun de poursuivre les travaux de finition de l’ouvrage principal du complexe sportif d’Olembe, avec le même rythme, et de rectifier le tir sur toutes les préoccupations soulevées par la CAF. Afin d’éviter de rouvrir à nouveau la page de la polémique.

Pour mieux comprendre le sujet

Paul Biya envoie une mission en urgence à la CAF

CAN 2021 : L’ultimatum de la CAF

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here