Développement durable : Le Cameroun cherche 28 713 milliards pour atteindre ses objectifs en 2030

Selon le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable, le Cameroun compte mobiliser cette enveloppe grâce aux ressources publiques et privées, aussi bien sur le plan domestique qu’au niveau international.

0
58
Développement durable
nature

Le Cameroun compte réduire ses émissions de 42,259 millions de tonnes équivalent CO2», d’ici 2030. Pour ce faire, le pays a besoin de 28 713 milliards francs CFA. «Le coût total des investissements à réaliser pour atteindre les objectifs escomptés dans le cadre de cette CDN (Contributions déterminées au niveau national, NDLR) en 2030 s’élève à 28 713 milliards FCFA ». Information donnée par le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable (Minepded), Hele Pierre qui prenait part, vendredi dernier à l’Assemblée nationale, à une plénière spéciale consacrée à la «mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement 2020-2022 à l’épreuve des changements climatiques».

- Publicité -

«les investissements nécessaires à consacrer aux actions d’atténuation pour atteindre l’objectif visé en 2030 sont évalués à 12 785 milliards francs CFA, tandis que «les investissements nécessaires à consacrer aux actions d’adaptation sont évalués à 15 928 milliards francs CFA»


Sur le plan opérationnel, «les investissements nécessaires à consacrer aux actions d’atténuation pour atteindre l’objectif visé en 2030 sont évalués à 12 785 milliards francs CFA». Tandis que «les investissements nécessaires à consacrer aux actions d’adaptation sont évalués à 15 928 milliards francs CFA», a fait savoir le Minepded dans son exposé. Selon le membre du gouvernement, pour atteindre cet objectif, le Cameroun compte «mobiliser les ressources (finances, technologies, ressources humaines…) publiques et privées, aussi bien sur le plan domestique qu’au niveau international pour la mise en œuvre des actions de cette CDN».


Dans le cadre de la COP 21 à Paris, le Cameroun a signé les accords révisés sur les politiques à adopter pour réduire les émissions de Gaz à effet de serre (GES). Ceci signifie une «réduction des émissions de GES à hauteur de 35% par rapport à un scénario de référence pour l’année cible (2030)» a fait savoir le ministre. Cela est néanmoins «conditionné à 23% au soutien de la communauté internationale sous forme de financement, d’actions de renforcements de capacité et de transfert de technologies et 12% inconditionnel». Selon Hele Pierre, cet engagement se traduit «en termes absolus pour 2030, par des émissions réduites de 14,898 millions de tonnes équivalent CO2 (inconditionnelles) et un surplus de réduction de 27,361 millions de tonnes équivalent C02 (conditionnées), si le Cameroun reçoit l’appui nécessaire pour la mise en œuvre des mesures additionnelles proposées, soit un total de réduction des émissions de 42,259 millions de tonnes équivalent CO2».

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here