Visite technique automobile : Pourquoi les prix augmentent

En cause, la hausse des charges liées à l’informatisation du processus de contrôle des véhicules et le contexte d’inflation généralisée.

0
109
Visite technique automobile
véhicule en pleine visite technique

Au ministère des Transports, on ne parle pas d’augmentation, mais plutôt d’harmonisation des prix de la visite technique automobile. Depuis le 1er juin dernier, la tarification du processus de délivrance de la visite technique automobile a connu un changement. Certains prix sont passés du simple au double. Pour la visite technique automobile d’un véhicule de tourisme par exemple il faut débourser 17 900 francs CFA (toutes taxes comprises) contre 9 500 francs FCFA auparavant. Soit une hausse de 8 400 francs CFA. Le propriétaire d’un taxi devra désormais payer 4 900 francs CFA contre 2 800 francs CFA par le passé. Les minibus quant à eux doivent prévoir 15 500 francs CFA pour passer le contrôle technique, tandis que les grands bus Coaster vont payer 19 080 CFA. Les tracteurs, camions, semi-remorques et VU lourds devront débourser jusqu’à 26235 francs CFA. Enfin, les autres engins payeront 41.750 francs CFA.

- Publicité -


Des sources proches du dossier imputent cette hausse à l’augmentation des charges liées à l’exploitation du nouveau système de sécurisation du processus de délivrance de la vignette de la visite technique. « Dans le but de réduire les accidents de la route, le ministère des Transports a entamé plusieurs reformes, notamment celle liée à la sécurisation du processus de délivrance de la vignette de la visite technique. Dans cette optique, une plateforme numérique permettant au ministère des Transports de disposer en temps réel des informations des contrôles techniques sur toute l’étendue du territoire national, à travers un serveur centralisé, a été mise sur pied. Il est donc évident que le renouvellement des équipements, les charges de maintenance, l’augmentation des charges de production du service (encres, vignettes, internet, électricité, réseaux etc) induisent des coûts supplémentaires dans le processus de délivrance de la vignette de la visite technique automobile », explique un cadre au ministère des Transports.


D’autres indicateurs économiques qui entrent en jeu dans le processus de délivrance de la visite technique automobile, expliquent également cette hausse. Selon notre source, « depuis 2004, les prix du service de la
visite technique automobile sont restés fixes malgré l’augmentation des charges liées à l’exploitation. Avec l’inflation généralisée qui est perceptible à travers l’augmentation du prix des équipements, le service après-vente, la maintenance, le transit, la douane, les impôts et taxes, conformément à la Loi de finance de l’exercice 2020, le prix de la visite technique avait peu de chances de rester statique », indique notre source. A cela, il faut ajouter « le contexte Covid-19, marqué par le rallongement du temps et coûts de production des équipements et services. Et l’augmentation des frais de transit », précise notre source.


A noter que la nouvelle tarification arrêtée par le ministère des Transports sera pratiquée par tous les centres de contrôle de visite technique, d’où l’expression harmonisation des prix. Car explique notre source, « avant cette harmonisation, tous les centres de visite technique ne pratiquaient pas les mêmes prix ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here