Pouvoir : Kamto engage la procédure de constatation de la vacance

Le président du Mrc a saisi l’Assemblée nationale à cet effet.

0
1191

Après l’expiration de son deuxième ultimatum, Maurice Kamto a saisi l’Assemblée nationale pour constater la vacance du pouvoir au Cameroun. Pour le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), « la loi réserve au seul président de l’Assemblée nationale, après avis conforme du bureau de cette institution, le privilège de la saisine du Conseil constitutionnel aux fins du constat de la vacance de la présidence de la République ». Cependant, « elle n’indique pas qui peut solliciter le président de l’Assemblée nationale à cette fin», relève-t-il. Du coup, « elle ouvre ainsi la possibilité à tout citoyen ou organisation politique», analyse-t-il. Alors « c’est pourquoi j’ai saisi, par un moyen laissant trace, le président et le bureau de l’Assemblée nationale, afin qu’en leur âme et conscience, ils assument leurs responsabilités devant vous et devant l’histoire», écrit-il dans une déclaration publié sur son compte facebook officiel. « J’ai pris les miennes», se vante le président du Mrc.

- Publicité -

L’opposant politique avait annoncé le 3 avril dernier qu’il compte faire constater la vacance à la présidence de la République, si après expiration de son second ultimatum Paul Biya ne manifestait pas un signe de vie. Faisant remarquer à l’opinion que le Cameroun traverse « une situation politique inédite, caractérisée par l’absence prolongée et inexpliquée du chef de l’Etat en fonction ». Peu avant la première sortie de Maurice Kamto sur ce sujet, Kamwa la panthère, un activiste camerounais établi en Europe, avait annoncé le décès de Paul Biya. Plusieurs hauts dignitaires du régime de Yaoundé avaient réagi pour dénoncer cette « fausse information », en indiquant que le président Biya est vivant et exerce pleinement le pouvoir et les responsabilités que lui a confiées le peuple au terme de la dernière élection présidentielle. Sauf que, depuis plus de deux mois, Paul Biya n’est pas toujours apparu en public. Cependant des actes sont régulièrement signés au nom de l’Homme du 6 novembre. Pour les plus sceptiques, le pouvoir est exercé par un clan au nom du président.

La note de Maurice Kamto sur le sujet

Le 27 mars, Maurice Kamto avait donné sept jours à Paul Biya pour donner signe de vie, sinon le peuple prendra son destin en main. Au terme de ce premier ultimatum, le président du Mrc avait lancé le 3 avril, une opération de collecte de fonds pour organiser la riposte contre le coronavirus. Mais en même temps, un nouvel ultimatum de sept jours était donné au président de la république, pour la même requête. Il a expiré. Maurice Kamto a annoncé qu’il fera constater la vacance du pouvoir. Chose promise, chose due. Reste à savoir que crédit l’Assemblée nationale accordera à cette requête, et ce que réserve le candidat arrivé 2ème à la dernière élection présidentielle et qui jusqu’ici revendique la victoire.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here