PCRN : Joseph Biyong claque la porte

L’adjoint au maire de la commune urbaine de Douala Ve était depuis décembre 2020 en froid avec les instances dirigeantes du parti de Cabral Libii.

0
278

C’est fini entre le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn) et Joseph Espoir Biyong. L’adjoint au maire de la commune urbaine de Douala Ve a annoncé son retrait des rangs de cette formation politique dans un message laconique posté sur Facebook. «A partir de ce lundi 3 mai 2021, je démissionne définitivement du Pcrn (Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale)», a-t-il écrit. Une décision actée au sein du Pcrn. « Je viens d’apprendre par reportage télévisé la démission de Biyong J. Espoir, Adjoint au Maire de Douala 5ème, des rangs du PCRN. Je lui adresse au nom du parti, notre vive gratitude pour son inoubliable engagement, certes parfois tumultueux… Que Dieu le bénisse toujours », a réagi le président national de cette chapelle politique, Cabral Libii.

- Publicité -

La démission de Joseph espoir Biyong est la suite et probablement la fin d’un feuilleton entamé en décembre 2020 entre lui et le parti. Au sortir des élections régionales du 6 décembre 2020, au cours desquelles son parti s’en est tiré avec zéro siège, Biyong a déversé sa bile sur Rdpc et d’autres partis qu’il accusait de fraude. Dans la foulée, le militant du Pcrn –à l’époque- adresse un message à l’autre opposant Maurice Kamto dont il a salué le choix de boycotter l’ensemble des élections organisées en 2020 au Cameroun. «Cette journée est effectivement historique. Cette journée nous permet de découvrir les profondeurs de notre pays. Et je peux encore envoyer un message fort au professeur Maurice Kamto en lui disant : nous sommes tellement désolés de ne vous avoir pas écouté. Nous sommes tellement désolés de n’avoir pas compris ce qu’il disait », va-t-il déclarer dans des propos rapportés par cameroon-info.net.

L’adjoint au maire de la commune de Douala 5 soutient que l’élection du 6 décembre a été l’occasion de découvrir les vrais alliés du parti de Paul Biya. «Le Rdpc n’a pas de partenaire. En fait, le Rdpc est parti pour gérer le Cameroun seul, de main forte, de main de fer, de main dure», accuse Joseph Espoir Biyong. Cette sortie ne plaît pas à la hiérarchie du Pcrn. Le conseil de discipline départemental du parti réuni le dimanche 13 décembre 2020 le suspend de façon temporaire pour avoir tenu des propos «à l’encontre de l’idéologie du parti» et pour insubordination et mépris envers les institutions du parti pour n’avoir pas assisté au conseil de discipline où il était attendu. Joseph Espoir Biyong était aussi interdit de parler dans les médias au nom du Pcrn jusqu’à nouvel ordre.
Par Jean Luc Fassi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here