Mairie de Njombe Penja : Comment René Manfo a succédé à Paul Eric Kingue

L’avocat a été désigné au cours d’une session de plein droit qui s’est tenue vendredi dernier au foyer municipal de Penja.

0
93
Me René Manfo

Contrairement aux élections des maires dans d’autres localités, qui ont connu des péripéties, l’élection du nouveau maire de la commune de Njombe Penja s’est déroulée sans complications. Entamé vers 10h vendredi 21 mai dernier, au foyer municipal de Penja, le conseil municipal pour l’élection du nouveau maire s’est achevé peu après 12 heures, donnant comme vainqueur, l’avocat René Manfo plébiscité de 16 voix contre 8, 6 et 4 voix pour chacun de ses adversaires. Sous la supervision du Préfet du département du Moungo, Yves Bertrand Noel Ndjana et la coordination du doyen d’âge, le scrutin de vendredi dernier a connu deux tours. Quatre candidats étaient au départ de la course. Deux candidats du Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau (Mpcn) ; un candidat du Social Democratic Front (SDF) et un candidat du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc).

- Publicité -

Le Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau, la formation politique fondée par le défunt Paul Eric Kingue, a désigné Maitre René Manfo comme candidat. Mais celui-ci a été surpris par son propre camarade de parti, M Tcheunte qui a publiquement contesté le choix de sa formation politique. Coté du Social Democratic Front, c’est le candidat Nkahack qui a été choisi, tandis que le candidat Nsasso a représenté le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Résultat des urnes, les 34 conseillers municipaux ont majoritairement plébiscité Me Manfo du Mpcn. Il a ainsi récolté 16 voix, contre 8 pour Nsasso le candidat du Rdpc, 6 pour Tchuente du Mpcn et 4 pour Nkahack du SDF. Conformément à la loi, qui stipule que le maire doit être élu à la majorité absolue, un second tour s’est imposé puis qu’aucun candidat n’a obtenu la majorité absolue. Celui-ci a mis aux prises les candidats Me Manfo du Mpcn et Nsasso du RDPC ayant respectivement occupé la première et la deuxième place. A l’issue de ce second tour, Me Manfo s’est nettement imposé avec 28 voix contre 7 pour Nsasso. Un électeur a voté bulletin nul.

L’avocat au barreau du Cameroun, succède ainsi à Paul Eric Kingué, décédé dans l’exercice de ses fonctions dans la nuit du 21 au 22 mars 2021 des suites de maladie à Douala. Le parti qu’il a fondé, est majoritaire au sein du Conseil municipal, suivi du Social Democratic Front qui compte cinq conseillers, puis le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), quatre conseillers et deux élus pour l’Union Nationale Démocratique du Peuple Camerounais (Undpc).

Défis

Confronté à l’affaire dite d’exploitation illégale des carrières pouzzolane dans la localité de Njombe Penja, le nouveau maire qui est d’ailleurs à la tête du collectif des avocats de cette commune doit impérativement mettre les bouchées doubles afin de mettre fin à cette affaire qui traine devant les tribunaux. Le 11 mai dernier, le collectif des avocats conduit par le nouveau maire était devant le juge de Mbanga. La date du 25 mai prochain a été arrêtée pour donner une suite définitive à cette affaire qui plombe le développement de la commune de Njombe Penja. René Manfo a donc intérêt à gagner ce procès pour se donner un départ honorable à la tête de cette commune dont la gestion n’a pas toujours été un long fleuve tranquille pour son prédécesseur.
Par Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here