Dénouement : Le TAS réduit la sanction d’André Onana à 9 mois

La décision est tombée ce jour et autorise le portier des Lions indomptables à renouer avec la compétition en novembre prochain..

0
15

André Onana ne fera pas un an de suspension comme initialement décidée par l’UEFA. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit la peine du gardien de buts des Lions indomptables à 9 mois de prison. Soit trois mois de moins que ce qui était décidé en première instance. Le président et ses deux arbitres qui statuaient sur ce problème a été clément ainsi que le plaidait le gardien principal de l’Ajax d’Amsterdam. En effet, face aux juges la semaine dernière, l’homme avait fait profil bas et sollicité une sanction moins lourde. Sans toutefois reconnaître s’être dopé. L’accusé qui reconnaît toutefois avoir par confusion consommé un médicament appartenant à sa compagne. Lequel comportait une composante interdite pour les sportifs professionnels. Il s’agit de la furosémide qui avait été retrouvée dans les urines de l’homme en octobre 2020, lors d’un contrôle antidopage de routine. Une substance utilisée pour traiter la rétention d’eau, qui avait été prescrite à la compagne d’André Onana par le médecin qui la suivait dans sa grossesse.

- Publicité -

Cependant, l’international camerounais, suspendu douze depuis février dernier, et qui est ainsi autorisé à recommencer à jouer le 3 novembre 2021, reprendra les entraînements en club deux mois avant, soit le 3 septembre. C’est un dénouement heureux tant pour le joueur que pour les Lions indomptables qui renouent avec les éliminatoires de la Coupe du monde en octobre prochain. En club, l’homme devrait rejoindre Arsenal qui en a fait un objectif primordial.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here