Défense camerounaise : Deux terroristes interceptés dans la région du Sud Ouest.

Les nommés Mbu Princely Tabe alias «général Moving Star » et Besong Eugene alias « général PA LAMPAT » en mission d’exfiltration ont été interceptés dans la nuit du 25 au 26 décembre 2021 par une patrouille de la brigade territoriale de TINTO II, département de la Manyu dans le Sud Ouest. 

- Publicité -

En opération de repérage pour boucler les préparatifs de l’attaque de cette brigade le 25 décembre, les deux individus ont été sérieusement atteints par balles lors de l’accrochage. 

C’est au matin du 26 qu’ils trouvent refuge dans la forêt de NTENMBANG où ils réussissent à contacter l’indien Kale Mayur Milan, responsable de Médecins Sans Frontières (MSF) de Manfé pour négocier leur exfiltration du Département de la Manyu à partir du village Ashum vers un centre de santé accessible. C’est de là que l’ambulance conduit par le nommé Ashu Dabinash Godlove avec à son bord l’infirmière Mewouo Marguerite Gerzande essaiera tant bien que mal d’évacuer le seul survivant n’ayant pas succombé aux blessures le « général moving star » pour le Presbyterian Médical Institutions de Manyemen. Mais ils seront très vite stoppés au check point de Nguti aux environs de 9 heures le dimanche 26 décembre 2021. 

Après les procédures d’identification usuelles, les premiers soins ont été prodigués au terroriste Mbu Princely Tabe par les éléments de l’infirmerie du 6e Bataillon d’intervention rapide de Nguti avant son transfert aux bons soins des forces de Défense et de Sécurité vers l’hôpital de district de Mamfé, pour prise en charge appropriée. 

D’après les premiers éléments de l’enquête en cours, il ressort que l’infirmière de bord Mewouo Marguerite aurait avec la couverture des responsables locaux de Médecins Sans Frontières montée de toutes pièces une fausse fiche d’évacuation avec pour nom du patient « Ndip Ben » La même fiche déclarait également le patient non blessé par balles mais en provenance de Mamfé. Par ailleurs les divers documents de prise en charge du patient ne porte aucune signature. 

Il est important de rappeler qu’en aucun moment de cette opération d’exfiltration, MSF n’a notifié les autorités administratives de la Manyu conformément aux protocoles opérationnels en vigueur valide d’accord parties. 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.