CAF : Le TAS dribble la FIFA et relance Ahmad Ahmad

Le tribunal suprême mondial du sport a suspendu la suspension du président sortant de l’instance.

0
468
Le-president-Ahmad-Ahmad part sans partir

Depuis ce 29 janvier 2021, Ahmad Ahmad est de retour sur les starting-blocks de la course pour le fauteuil du président de la Confédération africaine de football (CAF). Dans un communiqué, le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne a suspendu la suspension du président sortant de la Confédération africaine de football (CAF). Sanction prise par le Comité éthique de la Fédération internationale de football association (FIFA), pour des faits présumés de manquement à l’éthique sportive, en l’occurrence des détournements de fonds. Pour ces faits, le Malgache était suspendu cinq ans de l’exercice de toute activité liée au football.

- Publicité -

Le patron du football africain avait alors saisi le TAS pour défendre son image, en demandant une procédure accélérée, afin de connaître son sort avant l’élection en vue de son remplacement à la tête du football africain. Le TAS lui a donné raison en suspendant sa suspension, en attendant l’élection prévue le 12 mars prochain. Par ailleurs, le Tribunal suisse compte rendre son verdict avant cette échéance. Question de permettre à l’homme de défendre sa candidature rejetée tant par la commission de gouvernance que par la FIFA.

C’est une situation qui complique quelque peu la situation entre la CAF et la FIFA. D’autant plus que la pléthore de candidats annoncée après la mise à l’écart d’Ahmad Ahmad est constituée d’affidés du successeur d’Issa Hayatou. Notamment le Mauritanien Ahmed Yahyala et le Sénégalais Augustin Senghor qui avaient d’ailleurs justifié leur engagement par la mise à l’écart de leur candidat. Vont-ils démissionner ? L’appétit venant en mangeant, vont-ils poursuivre la partie ? Rien n’est exclu.

De son côté, la FIFA qui avait le vent en poupe après avoir placé sous tutelle la CAF pendant six mois, pourrait être « désavouée » par le TAS, est, selon certaines sources, dans l’ambition de placer un élément plus « contrôlable » au Caire. Gianni Infantino, alors nouvellement élu à la tête de la FIFA, avait personnellement battu campagne pour le Malgache contre Issa Hayatou.

Et déjà, la CAF a pris acte de ce revirement et dans un communiqué, Constant Omari, le premier vice-président de l’instance qui assurait l’intérim depuis que le patron a été testé positif, a annoncé la reprise du service par le patron du football africain. Et le Malgache est annoncé au Cameroun pour présider la finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qui est actuellement à la phase des demi-finales.

Sur le même sujet:

Ahmad Ahmad suspendu cinq ans de toutes activité liée au football

La FIFA rejette la candidature d’Ahmad Ahmad

La CAF rejette la candidature d’Ahmad Ahmad

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here