Transport aérien : le ciel camerounais de plus en plus sollicité.

0
22

En 2021, le pays a enregistré une hausse de 26 % de vols commerciaux réguliers. Le nombre de passagers transportés étant égal à la croissance.

- Publicité -

Les chiffres parlent et suffisent à eux-seuls, à montrer l’éclaircie du ciel camerounais. Entre 2020 et 2021, le nombre de passagers transportés par avion au Cameroun est passé de 1 275 040 à 1 326 800. Dans le même temps, les vols commerciaux réguliers ont connu une croissance annuelle de 26 %. Le nombre de passagers au départ est passé de 635 559 en 2020 à 801 402 en 2022. Globalement, le trafic est en augmentation sur les réseaux régionaux et internationaux.

Important taux de croissance

Une progression qui traduit un taux de croissance annuel supérieur à 40 % pour les passagers au départ, sur tous les segments des vols internationaux. De même, le trafic du fret et du courrier transporté vers le Cameroun a enregistré un fort taux de croissance de 76 %, passant d’environ 15 000 tonnes de fret transporté en 2020 à 25 505 tonnes en 2022. Courant 2022, les mouvements de départs des vols réguliers commerciaux ont enregistré une progression de 5 %, passant de 10 533 départs en 2021 à 11 046 en fin août 2022.

Yaoundé Nsimalen

 Une analyse pouvant pousser de cette progression révèle que celle-ci est portée par le dynamisme des vols internationaux qui ont progressé de 10 % aux départs de Yaoundé-Nsimalen et Douala. Il est à noter que le trafic aérien du Cameroun est concentré sur l’aéroport international de Douala, qui continue d’évoluer en tant que principal hub de la sous-région Afrique centrale. L’aéroport international de Yaoundé Nsimalen quant à lui a enregistré une hausse significative à la fois en termes de mouvement d’aéronefs que de flux de passagers.

Dynamique des vols domestiques

 Concernant le trafic de passagers par aéroport, celui de Douala détient selon les données actualisées au 30 juillet 2022 du ministère des Transport 53 % des passagers internationaux transporté de vers le Cameroun, pendant que Yaoundé-Nsimalen suit avec 47 %. Le trafic à l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum enregistre une augmentation progressive. Les taux des aéroports de Maroua-Salak et Garoua restent négligeables. Celui de Bamenda est ouvert.

Le suivi et partenariats

Pour ceux de Bertoua, Kribi et Tico, le ministre des transports a annoncé le 30 août 2022, les travaux d’aménagement et de réhabilitation. Les demandes se bousculent pour la desserte de la destination Cameroun. En attendant, environ 17 compagnies aériennes commerciales régulières fournissent des services de transport aériens internationaux. En plus, le pays enregistre cinq opérateurs non réguliers et les compagnies de transport de fret comme DHL, Air cargo Global et Air Atlanta Icelandic. L’activité de transport aérien international est largement dominée par les compagnies européennes.

Avec Air France en tête de liste 20 % de part du marché, suivi de Brussels Airlines et Turkish Airlines. Néanmoins face à la concurrence régionale avec notamment des compagnies aériennes telles que, Ethiopian Airlines, Kenya Airways, Royal Air, Maroc, Asky Airlines et Air Côte d’Ivoire, le Boeing 737-700 de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) a repris du service après 3 ans d’inactivité.

De bonnes sources au sein de la Camair-Co, une enveloppe de 15 milliards de F CFA avait été autorisée à la Camair-Co, pour « l’envoi en maintenance de l’un des Boeing 737- 700 NG, l’acquisition de deux aéronefs Dash Bombardier Q400… ». Rappelons que la flotte de la Camair-Co est provisoirement constituée d’1 Boeing 767 en attente de reconversion en avion-cargo, 2 Boeing 737 NG (Nouvelle génération), 2 Havilland Q-400, 2 Embraer 145, 1 Embraer 135 et 2 Xian MA60.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.