Prévision : la Beac moins optimiste sur la croissance en Afrique centrale

Le Comité politique et monétaire de la banque centrale de la sous-région baisse d’1,9% ses projections.

0
249
Le siège de la BEAC

Vue par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac), la croissance dans la sous-région Afrique centrale pourrait être de 1, 9 % en fin 2021. Soit moins 1 % de ce qu’elle prévoyait sur la même période en décembre 2020. Autrement dit, la croissance projetée au Cameroun, au Congo, en Guinée Equatoriale, en Centrafrique, au Gabon, au Tchad et en Guinée Equatoriale est passée de 2, 8 % en décembre 2020 à 1,9% en avril 2021. Ce sont là les prévisions du Comité Politique et Monétaire de la Beac réunit le 13 avril dernier. Selon le Comité, contrairement aux prévisions de décembre dernier, celle d’avril prend en considération l’évolution de la pandémie, avec notamment « les nouvelles vagues d’infection à la Covid-19 et la multiplication des variants du virus ». Mais la Beac fait l’hypothèse que la pandémie impactera moins l’économie de la sous-région cette année qu’en 2020 où elle a plongé la Cemac dans la récession (-2,1% de taux de croissance).

- Publicité -

Par rapport à l’année dernière, la zone devrait gagner 4% de croissance. Cette reprise économique est, selon la Beac, le fait du « dynamisme de l’agriculture, des industries, des BTP, des services marchands et de la reprise des investissements, favorisés par les réformes structurelles engagées par les États ». La Beac se montre ainsi plus prudente que le Fond Monétaire International. L’institution internationale prévoie 3 % de taux de croissance dans la sous-région en fin 2021.
Par Canicha Djakba

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here