Port autonome de Kribi : hausse de 22% du chiffre d’affaires mais chute de 38% du bénéfice net en 2023

Le Port autonome de Kribi (PAK) affiche un bilan contrasté pour l'année 2023. Si le chiffre d'affaires a bondi de 22% pour atteindre 27 milliards de FCFA, le bénéfice net a quant à lui chuté de 38% à 2,3 milliards de FCFA.

L ’Assemblée générale Ordinaire du Port Autonome de Kribi (PAK) a eu lieu mardi 25 juin 2024 à Yaoundé, sous la présidence de Gilbert Didier EDOA. Au menu des échanges, l’examen des états financiers de l’exercice clos au 31 décembre 2023. Au sorti de cette assise, l’on note une croissance des activités au sein cet espace portuaire fondé en 2016. Ce qui a entraîné la hausse du chiffre d’affaires qui se situe à 27, 3 milliards de FCFA, en hausse de 22% par rapport à la même période l’année précédente. Malgré cette hausse d’activité, le bénéfice net du PAK a enregistré une baisse importante. Les états financiers du Port de Kribi affiche un bénéfice de 2,3 milliards de FCFA, ce qui correspond à une régression de 38% comparativement au profit d’environ 3,7 milliards de FCFA réalisé en 2022. Le total du bilan a également connu une légère augmentation, passant de 196 milliards de F CFA à 197 milliards en 2023. Cette croissance significative du chiffre d’affaires est principalement due au trafic des vracs liquides, qui représentent 82% du total avec 8,2 millions de tonnes.

Le directeur général du PAK, Patrice Melom, lors de la réunion d’exploitation élargie à la communauté portuaire, le 4 octobre 2023, a révélé que le trafic au sein de la plateforme portuaire de Kribi a culminé à 5,3 millions de tonnes de marchandises au cours du premier semestre 2023 établissant ainsi un record depuis sa mise en exploitation en mars 2018. Une performance due principalement au trafic « import conteneurs pleins domestiques», qui a atteint «son meilleur chiffre depuis 2018, avec 29850 EVP manutentionnés en un semestre». Selon Patrice Melom, cette réussite depuis quelques années est le fruit de plusieurs facteurs clés. Parmi eux, on peut citer la diversification des types de marchandises, l’amélioration continue des services logistiques, l’augmentation de la productivité des navires et des équipements, ainsi que l’acquisition de nouveaux équipements portuaires.

De plus, la collaboration efficace entre les acteurs de la communauté portuaire joue un rôle essentiel. « Le port de Kribi s’efforce constamment d’être à la hauteur des attentes en améliorant ses capacités opérationnelles, logistiques et ses performances au fil du temps. Nous ne ménageons aucun effort pour rendre notre zone industrielle et logistique plus attractive. », avait déclaré Patrice Melom. Le PAK s’apprête à entrer dans sa deuxième phase de construction, qui mobilisera 400 milliards de FCFA d’investissements. Cette phase permettra d’accroître les capacités du port et de renforcer son positionnement en tant que plateforme logistique majeure pour le Cameroun et la sous-région.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.