Législative partielle : le Rdpc remporte les 13 sièges

Cette victoire porte à 152, le nombre de député du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais.

0
2236

Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais maintient sa place de premier sans concurrent à l’Assemblée Nationale. A l’issue de la reprise du scrutin du 22 mars dernier, dans 11 circonscriptions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, cette formation politique a remporté 13 nouveaux sièges. Le résultat a été rendu public mardi dernier par le Conseil Constitutionnel, au cours d’une audience solennelle portant de proclamation des résultats. Cette victoire porte ainsi à 152, le nombre de député que comptera le parti au pouvoir au sein de l’hémicycle de Ngoa-Ekelle. Parmi les nouveaux députés élus au cours de ce scrutin partiel on compte 3 députés femmes et 10 hommes.
Un très faible taux de participation
Selon le rapport de la Commission générale de recensement des votes que dirigeait Emile Essombe, il ressort que dans les 11 circonscriptions où le scrutin a été repris, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais a remporté haut la main les 13 sièges en compétition. Le résultat officiel proclamé par Clément Atangana, le président du Conseil Constitutionnel donne donc : 423 664 inscrits dans les 11 circonscriptions, dont 10 dans le Nord-Ouest et 1 dans le Sud-Ouest ; 40233 votants, 332 bulletins nuls ; 383431 abstentions et 39901 suffrages valablement exprimés. Pour Clément Atangana, président du Conseil Constitutionnel, les différents acteurs du processus électoral, Elecam, l’Administration Territoriale, les candidats, les ONG, les observateurs électoraux, les medias, ont fait preuve de responsabilité et de professionnalisme comme lors du scrutin du 09 février. Un fait qui selon lui démontre une maturité relative de la démocratie camerounaise. Le président de la haute juridiction a ainsi salué un dénouement heureux d’un scrutin serein et transparent.

- Publicité -

7 partis politiques représentés à la chambre basse
C’est donc au total, 7 partis politiques qui vont représenter le peuple à l’Assemblée Nationale. Parmi eux, le Rassemblement Démocratique du peuple Camerounais-Rdpc (152 députés) ; l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès-Undp (7députés) ; le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale-Pcrn (5 députés) ; le Social Democratic Front-SDF (5 députés) ; l’Union Démocratique du Cameroun-UDC (4sieges) ; le Front National pour le Salut du Cameroun –Fnsc (3 députés) ; le Mouvement pour la Défense de la République-MDR (2 députés) ; l’Union des Mouvements Socialistes-UMS (2 députés).
Tous les recours de l’opposition rejetés
Au lendemain de la reprise des élections du 22 mars dernier ; le SDF avait de nouveau saisi le Conseil Constitutionnel pour demander une nouvelle annulation du scrutin, prétextant que cette élection avait été entachée d’irrégularités. La haute juridiction a siégé et a décidé de rejeter tous les recours introduits par la formation politique que dirige Ni John Fru Ndi. Une décision qui n’arrange pas les militants du parti historique. « Bien que nous n’acceptons pas cette décision, nous sommes tenus de la respecter », avait déclaré au sortir de l’audience, Joshua Osih, l’un des députés du SDF.
Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here