Intimidation : Le domicile de Fridolin Nké encerclé

Au lendemain de la convocation manquée du philosophe.

0
296

Le ton est monté d’un cran ce jour. Le domicile de Dr Fridolin Nké a été encerclé aux premières heures de la journée: « Urgent : Le colonel Bamkoui localise mon domicile depuis ce matin. Ce sont des « Eton » de la SEMIL qui sont chargés de m’interpeller ! », a-t-il alerté sur son compte facebook. Mais le propriétaire du domicile est libre de ses mouvements. Au lendemain du 21 juillet 2021, date à laquelle Fridolin Nké était convoqué à la Sécurité militaire (SEMIL) pour une enquête de sécurité, doublée d’une accusation d’« incitation à la mutinerie au sein des forces de défense et de sécurité ». Convocation que l’homme a boudée, au motif de n’avoir pas été notifié par les voies autorisées. Joint au téléphone, le philosophe répond par un message court : « RAS», pour dire « Rien à signaler ». Puis plus rien. Toujours est-il que l’homme est (encore) libre de ses mouvements.

- Publicité -

Il semble que les hommes armés soient arrivés alors que l’enseignant d’université était déjà parti. Mais échappera-t-il aux hommes de Joël Emile Bamkoui ? Difficile de parier, tant le commandant de la Sécurité militaire est réputé être un jusqu’au-boutiste. Lui qui a promis de « traiter» Fridolin Nké.

Tout est parti d’un directeur facebook dans lequel l’enseignant de philosophie appelait les forces de défense et de sécurité à ne pas exécuter les ordres de leurs supérieurs si ceux-ci ne concordent pas avec les lois en vigueur au Cameroun et le respect des droits de l’homme. En rapport avec la torture subie par l’activiste pro-Mrc Sébastien Ebala qui croupit en prison à Kondengui, après avoir été torturé à la SEMIL.

Sur le même sujet

Affaire Fridolin Nké: le général Wanto menace de s’en prendre au colonel Bamkoui

Convocation: Fridolin Nké snobe Emile Bamkoui

Fridolin Nké convoqué à la SEMIL

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.