CUD : vers une augmentation du budget de 12 milliards

0
87

Au vu des recettes générées au premier semestre de cette année, l’exécutif communautaire espère mobiliser davantage de ressources et faire passer le budget annuel de 58 à 70 milliards de francs.


Initialement adopté à 56,8 milliards de FCFA, le budget de la Communauté Urbaine de Douala pour l’exercice 2021 est passé à 58,9 milliards au mois de mars. Ce montant pourrait de nouveau connaître un bond. Une augmentation, cette fois, de l’ordre d’au moins 12 milliards de FCFA eu égard des résultats affichés au terme des six premiers mois de l’année. C’est ce qui ressort de la session ordinaire du conseil de communauté tenu du 10 au 12 août dernier. Une session consacrée à l’évaluation à mi-parcours du niveau d’exécution du budget.

- Publicité -

D’après les chiffres, l’on enregistre au 30 juin 2021, un taux d’exécution de 57, 17% au niveau des recettes, 11,29% au niveau des dépenses et 22, 28% au niveau des ordonnancements. Les recettes émises sur la même période s’élèvent à 33,6 milliards de FCFA dont 29,6 milliards au titre de fonctionnement et 4,5 milliards au titre de recettes d’investissement. Le Taux de réalisation des recettes à mi-parcours étant de 57% de la prévision annuelle. Ce qui fait naitre de l’optimisme pour les prochains mois. « Si on double ce chiffre, nous pouvons espérer avoir un budget qui serait au-delà des 58 milliards. Nous pourrions arriver à plus de 70 milliards à la fin de l’exercice 2021 », s’en réjouit le maire de la ville Roger Mbassa Ndiné. Il dit noter une hausse de recettes en termes d’émission de 78, 92%, au 30 juin 2021. Le montant des recettes émises mais non encore reversées étant de l’ordre de 13, 1 milliards dont 10,62 milliards de revenus de base et 3, 1milliards d’impôts communaux sur la péréquation.

Sur l’utilisation des ressources au premier semestre de l’année, elles ont d’après le super maire servi à plusieurs investissements. « La campagne de restitution des trottoirs aux piétons, l’assainissement du secteur des mototaxis, la campagne de libération des emprises et des drains, sans parler d’autres projets comme Douala green city que nous allons bientôt lancer. » L’augmentation du budget servira à financer les divers défis auxquels la CUD fait face, notamment l’incivisme à la fois sur la voie publique que sur les actes d’urbanisme. 80% des constructions dans la ville se font sans permis de bâtir. L’exécutif communautaire compte par exemple renforcer sa police municipale. D’autres projets d’optimisation des recettes dont certains sont en cours d’implémentation sont également annoncés. Entre autres, une application pour la dématérialisation des procédures de paiement des permis de bâtir, avec une plateforme de géo localisation ; la mise sur pied d’une police en charge des affaires environnementales, la géo localisation des annonceurs et panneaux publicitaires de même que pour les droits de place dans les marchés.

Par Tatiana Meliedje

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here