Tokyo 2020 : Une affaire des grandes puissances politiques

Japon, Chine, Etats-Unis et Russie se bousculent au sommet du classement.

0
60

C’est le mano à mano entre le Japon et la Chine aux Jeux olympiques 2020. Le pays organisateur et son grand rival politique ne se lâchent pas dans la course aux médailles. Au moment où nous allions sous presse, le Japon avait engagé une échappée solitaire avec 27 médailles dont 13 en or, 4 en argent et 5 en bronze. La Chine se contentant de 22 médailles dont 12 en or, 6 en argent et 9 en bronze. Si les Etats-Unis totalisent le plus grand nombre de médailles, soit 31, le pays de l’Oncle Sam ne pointe qu’au 3ème rang, avec les trois types de médailles presque équilibrées : 11en or, 11 en argent et 9 en bronze.

- Publicité -

La force du Japon est venue du judo avec six médailles en or, alors que la natation et le canoë pointent chacun deux métaux précieux. La Chine a engrangé sa plus grande cagnotte en haltérophilie, avec quatre médailles en or, et 1 en argent, suivi du tir et du plongeon avec trois médailles en or à chaque fois. Les Etats-Unis ont été les plus forts en natation (4 métaux en or) et 3 en tir. La Russie, diminuée par des sanctions du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans des affaires de dopage, se bat pour son honneur. Ses athlètes engagés sous le couvert du Comité olympique russe, ont réussi à placer le pays au 4ème rang, avec 20 médailles dont 7 en or, huit en argent et 5 en bronze. Le taekwondo offre au pays de Vladimir Poutine 4 médailles dont deux en or ; la gymnastique artistique également a obtenu deux médailles, toutes en or. L’Australie complète le tableau des cinq premiers, avec 16 médailles dont 6 en or, une en argent et 9 en bronze. Avec la plus grosse moisson en natation (9 dont 4 en or et 1 en argent), suivie de l’aviron avec 4 métaux dont deux en or. La Grande Bretagne comptabilise le même nombre de médailles que l’Australie, mais avec seulement 5 en or et 6 en argent. Sa force est jusqu’ici venue de la natation avec 4 médailles dont trois en or.

La Tunisie, 1er Africain

Le premier Africain est la Tunisie, 23ème sur 107 délégations. Avec ses deux médailles dont une en or (natation, 400m nage libre avec Ahmed Hafnaoui) et une en argent (taekwondo, -58kg par Mohamed Khalil Jendoubi). Il faudra foncer au 37ème rang pour voir l’Afrique du sud forte de ses deux médailles en argent obtenues en surf par Bianca Buitendag et au 100m brasse par Tatjana Schoenmaker. L’Egypte (53ème), la Côte d’ivoire 56ème ex æquo sur les 61 pays qui ont déjà inscrit leur nom au moins une fois au tableau des médailles.

La Côte d’ivoire veut sauver l’honneur de l’Afrique au football

La course aux métaux promet d’être davantage serrée avec les courses programmées dès ce 30 juillet. Il est certain que les Etats-Unis, la Jamaïque et quelques pays africains comme la Côte d’ivoire et l’Afrique du sud, pourraient faire bouger les lignes, avec plus de chances de médailles en courses de vitesse, et surtout l’Afrique de l’Est et des Grands lacs (Ethiopie, Kenya) pour les Courses de fond. Dans les sports collectifs, le Nigéria s’annonce comme un sérieux prétendant au titre au basket féminin, tandis que la Cote d’ivoire surprend au football masculin. Les Éléphants se qualifient en quarts en accrochant en éliminant l’Allemagne (1-1). Pour terminer 2ème du groupe derrière le Brésil avec 4 points.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here