Syndustricam. Samuel Kondo Njanga sur les traces de papa

0
339

Comme son défunt père richissime homme d’affaires décédé l’année dernière, Samuel Kondo Ngande a été porté au poste de  président d’un des plus  anciennes organisations syndicales du pays.

- Publicité -

Samuel  Njanga Kondo Ngande, le nouveau président du Syndicat des  industriels du Cameroun (Syndustricam) est sur les traces de son père. En entreprise comme au plan syndical, il est le remplaçant de son défunt père Samuel Kondo mort en mars 2020.  L’homme était un  opérateur économique très influent. D’ailleurs, une statue  à son image est hissée depuis quelques années au lieu-dit feu rouge Bessengue à Douala sa ville natale.

Milliardaire, il est le fondateur de la Société Camerounaise de Cartonnages et de fourniture du matériel scolaire et de bureau SOCARTO. Le leader du papier Kraft (utilisé pour la fabrication des sacs, emballages, enveloppes etc) au Cameroun et dans la sous région.  Il a ainsi été  PCA dans plusieurs entreprises du pays et pendant des décennies président du Syndicat des industriels du Cameroun (Syndustricam). Son fils Samuel  Njanga Kondo Ngande, est aujourd’hui assis sur le même fauteuil dans ce groupement créé en 1950 pour la défense des intérêts des industriels camerounais.

Âgé de 58 ans, Njanga Kondo Ngande contrôle aussi l’entreprise familiale dans laquelle il a pratiquement acquis toute son expérience professionnelle. Après sa  formation  en Suisse et en France, il a accédé au sein de Socarto  il y a plus de 30 ans. D’abord comme assistant, puis au fil du temps, directeur des opérations, directeur adjoint avant de devenir PDG en 2020 après le décès de son père. Au même moment, il est élu vice président de la section Industries de la Chambre de commerce, des Mines,  de l’Industrie et de l’Artisanat. Il a su marquer de son empreinte  la conduite des opérations de l’entreprise familiale. On lui reconnait notamment d’avoir restructuré la société il y a une dizaine d’années dans un contexte de concurrence face aux importations d’emballages.

Sa mission au sein du syndicat est «  de redynamiser le syndustricam,  faire de ce groupement une plateforme crédible, active et innovante ayant un réel impact sur la valorisation des industries camerounaises en droite  ligne du SND30. », indique l’organisation au terme de l’Assemblée Générale tenue il y a quelques  jours à Douala.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.