Sud-Ouest : vers la mise à l’écart de plusieurs cadres

0
160

Certains membres de l’exécutif de la section régionale du sud-ouest, élus en 2015 sont sur le point d’être écartés du processus de renouvellement des organes du Rdpc, en raison de leur inertie.


Surprise ! La convocation du corps électoral en vue du renouvellement des bureaux des organes de base du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) par le président national du parti, a pris de court la plupart des présidents de sections et d’autres responsables dans la région du Sud-Ouest. « Beaucoup, apprend-on, avaient espéré qu’après l’exercice de renouvellement de 2015, le parti n’aurait peut-être pas les ressources et le temps nécessaires pour convoquer une autre élection avant la présidentielle de 2025. Ainsi, la plupart de cette catégorie de responsables du parti pensaient que leur mandat ne prendrait fin qu’en 2025 ». Eux, ce sont les « militants passifs », indique le site internet du parti.

- Publicité -

Ces derniers, murmure-t-on au siège du parti à Yaoundé, se seraient mis à rêver que leur président national ne jugerait pas l’opportunité de convoquer ces élections, en raison de la crise sociopolitique en cours dans les régions anglophones du pays, et de l’impact de la crise sanitaire (Covid-19) sur l’économie nationale. Ils peuvent s’en mordre les doigts désormais. Ce qu’ils craignaient tant va arriver. Et au sein du parti, des voix s’élèvent pour soutenir la mise à l’écart de tout ce groupe des membres de l’exécutif de la section de la région du Sud-Ouest, accusés d’inertie. « La plupart de ces militants et responsables font preuve d’un manque de sérieux manifeste. Certains savent ce qui les attend. D’autres ont déjà commencé à crier à l’injustice. La plupart des militants, qui n’ont pas réussi à faire valider leurs noms, sont dans le désarroi après avoir découvert que seuls les militants actifs ont le droit de prendre part au vote », indique un militant du Rdpc. Ce dernier craint que l’opération de renouvellement des organes de base du parti ne connaisse « des actes d’indiscipline, des confrontations ouvertes et de la défiance vis-à-vis de la hiérarchie ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here