Production de riz : La Corée du Sud veut implanter un centre de recherche et de développement agricole au Cameroun

Le projet qui se présente comme un épicentre d’une chaîne de développement de cette denrée, va couvrir à la fois l’Afrique de l’Ouest (Ghana, Sénégal) et l’Afrique de l’Est.

- Publicité -

Gabriel Mbaïrobe, ministre de l’Agriculture et du développement rural (Minader) a reçu en audience hier jeudi 08 décembre courant, une délégation Sud-coréenne, conduite par Moon Kyung Duck, chef de la division de la coopération internationale au ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de Corée.

Les échanges auxquelles a pris part Muhammad Zulgar Nain, ambassadeur de Bangladesh au Cameroun (avec résidence à Alger) ont tourné autour de l’accroissement de la production agricole au Cameroun et le développement de l’import-substitution dans le pays.

Lors de son échange avec la presse, Gabriel Mbaïrobe a expliqué que la délégation coréenne est venue concrétiser l’installation d’un Centre coréen de la recherche et du développement agricole (COPIA), qui sera un épicentre d’une chaîne de développement de riz en Afrique. Il s’agit aussi de l’extension de support de coopération coréenne au développement de riz par la production d’une semence de riz de qualité sur 100 hectares irrigués.

De la bouche du membre du gouvernement camerounais, l’on a appris que le projet qui se présente comme un épicentre d’une chaîne de développement de cette denrée, va couvrir à la fois l’Afrique de l’Ouest (Ghana, Sénégal) et l’Afrique de l’Est. L’audience accordée à Muhammad Zulgar Nain,  a présenté les nouvelles pistes de coopération entre le Cameroun et le Bangladesh.

« Mon pays a du succès dans le secteur agricole. Nous sommes intéressés par l’expérience et le marché camerounais. Les deux pays peuvent se soutenir mutuellement » a souhaité l’ambassadeur de Bangladesh au Cameroun.

Jean Daniel Obama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.