Mesures de relance économique. 75% d’entreprises insatisfaites

0
54

Les mesures de soutien prises par le gouvernement ont eu peu de retombées sur les activités d’après la majorité du patronat camerounais.

- Publicité -

Pour la première fois depuis la survenue de la pandémie, l’on note un regain de l’activité économique.  Le sondage  sur la tendance du chiffre d’affaires est positif au second trimestre de cette année, comparé aux deux premiers trimestres de l’année 2020 d’après les données de la Commission Economie et Développement de l’entreprise du Gicam. Interrogés sur leur chiffre d’affaires, 44% des chefs d’entreprises parlent d’une hausse par rapport au deuxième trimestre 2020, tandis que sur 62% de ceux qui  faisaient face à une baisse  de leur chiffre d’affaires au premier trimestre 2020, seuls 29,4% y font encore face au second trimestre 2021. Mais, cette évolution a peu à voir avec les mesures de relance prises par le gouvernement. Car, 75% d’entreprises, d’après ce sondage, ne ressentent pas les effets des mesures de relance post covid  sur leurs activités. Ces mesures décidées par les autorités, d’après les opérateurs économiques, ont eu une contribution peu importante sur les performances réalisées par leurs entreprises. Ils font le même constat pour le  statut spécial de zones économiquement sinistrées conférées à certaines régions ; notamment celles du Nord Ouest et du Sud Ouest.

Au sujet des relations avec les services fiscaux, (impôts et douanes), 80% des chefs d’entreprises pensent qu’elles ne connaissent pas d’amélioration. En effet, seulement 20% disent   percevoir une amélioration du fait de la dématérialisation des procédures, pendant que le taux d’imposition et les  tracasseries pèsent négativement sur la qualité des interactions. En outre, 66% des patrons continuent de faire face aux difficultés d’accès aux devises. Ils disent en réalité subir les effets de la réglementation de change. Et, malgré que la BEAC ait levé les blocages de transfert pour défaut d’apurement, les entreprises restent selon leurs responsables, sujettes au risque de sanctions pécuniaires.

Globalement,  le tableau de bord de l’économie camerounaise au second trimestre de cette année, affiche un résultat positif pour les entreprises qui  pour la première fois  voient leurs chiffres d’affaires en hausse depuis 2020. Une légère progression qui reste encore loin des résultats réalisés avant la survenue de la pandémie et qui reste menacée , notamment par « une fiscalité oppressante », la flambée des coûts des matières premières et du fret maritime. Le Gicam pense que l’évolution de ces éléments est déterminante pour la tendance des activités au second semestre de cette année. Aussi, le patronat estime, en raison de la perception des mesures de relance post covid, qu’il est important pour le gouvernement, de revoir les mécanismes opérationnels d’accompagnement en vue de la  bonne reprise des activités économiques.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here