Matgenie : des bouées de sauvetage lancées

0
52

Pour faire cesser le mouvement de grève au sein de l’entreprise publique des BtP, une batterie de mesures vient d’être prise, dont la désignation d’une nouvelle équipe dirigeante et l’annonce de plusieurs audits.


L e conseil d’administration extraordinaire tenu le 27 septembre 2021 a désigné Gustave Ebongue, ingénieur principal du génie civil, comme nouveau directeur général du Parc National de Matériel de Génie Civil (Matgenie). Jusqu’ici directeur général adjoint, il remplace Désiré Abogo Ntang. Ancien haut cadre du ministère des Travaux publics, Gustave Ebongué prend les rênes d’une entreprise dans la tourmente depuis des années. Ce changement de management survient en pleine grève des employés du Matgenie, qui, depuis le 22 septembre dernier, réclament à nouveau 13 mois d’arriérés de salaires.

- Publicité -

« Les défis qui nous interpellent sont connus et sont inscrits dans les missions régaliennes du Mategnie et concernent davantage la performance. Les facteurs qui permettent de réaliser cette performance sont l’outil de production, les ressources humaines et surtout les ressources financières », a indiqué le nouveau directeur général après sa nomination. Parlant justement de défis, le ministre des Travaux publics les a présentés au cours de la réunion qui a suivi la nomination du nouveau directeur général.

Le premier sera de remettre l’entreprise en service, après plusieurs jours d’interruption des activités et d’interdiction d’accès aux différents lieux de service. Il sera ensuite question pour le nouveau directeur général, de conquérir le marché des BTP, en proposant des engins et les compétences en matière de ressources humaines, dans le but de permettre à l’entreprise d’être à nouveau compétitive. Le ministre des Travaux Publics a pour cela mis l’accent sur la rationalisation de la gestion des équipements et une meilleure organisation des équipes. Il a notamment invité le nouveau responsable à la maîtrise et la gestion des ressources humaines, logistiques et matérielles, la valorisation des agences régionales, la prise en compte des recommandations des audits réalisés ou en cours et le dialogue social constructif. La réalisation d’audits externes a été recommandée, tant en ce qui concerne le parc d’engins, la qualité de la ressource humaine et les compétences techniques

Il sera question de penser une entreprise publique dynamique, forte de l’encadrement de la tutelle technique, de l’appui du ministère des Finances, du soutien et de l’accompagnement du ministère du Travail et de la Sécurité sociale en ce qui concerne l’efficacité du dialogue constructif entre les différentes parties et surtout, des opportunités du marché dans le secteur Bâtiments et Travaux publics. Il est annoncé dans les prochains jours un audit du Matgenie.

900 MILLIONS DE DETTE RECLAMEE

Le 7 septembre dernier, le Matgenie réclamait une dette 906,554 millions francs CFA, soit 700 millions de francs CFA au ministère des Travaux publics. Facture de prestation dont le paiement aurait permis à la direction générale de cette entreprise d’éviter la grève actuelle, en payant quelques mois d’arriérés de salaires à la veille de la rentrée scolaire. La convention relative à ce paiement a été transmise pour signature au ministère depuis juillet 2021, mais n’a finalement été signée que le 22 septembre, jour du début de la grève des employés de cette entreprise publique.

Par ailleurs, pour remettre l’entreprise à flot, le secrétaire général des services du Premier ministre rappelle au Mintp dans une correspondance datée du 8 septembre que le gouvernement a décidé de l’attribution de deux marchés d’un montant cumulé de 70 milliards FCFA au Matgenie. Il l’invite à s’investir dans « l’élaboration d’un projet de texte demandant aux maîtres d’ouvrage et maîtres d’ouvrage délégués intervenant dans le domaine des bâtiments et travaux publics (BTP) de réserver une quote-part des marchés/contrats à cette entité publique ». De quoi soulager la crise actuelle au Matgenie.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here