Innovations : Le Centre de Développement de l’économie numérique opérationnel

0
83

L’infrastructure inaugurée mardi à Yaoundé ambitionne d’accompagner 1 000 projets pour 500.000 emplois directs et au moins 5 millions d’emplois indirects à créer au cours des cinq prochaines années.

- Publicité -

C’était une promesse du ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) aux jeunes Startuppers. C’est désormais une réalité :le Cameroun tient son Centre de Développement de l’Economie Numérique (Cdic).L’infrastructure logée au quartier Bastos à Yaoundé a été inaugurée mardi dernier par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo, qu’accompagnait Minette Libom Li Likeng. Pour les deux membres du gouvernement, cet immeuble de six niveaux R-2+2, plus une mezzanine offrant 2000mètres carrés d’espace utilisable) est destiné à soutenir le processus de développement de l’écosystème entrepreneurial numérique camerounais en favorisant la création d’une industrie locale du numérique et le développement des applications «Made in Cameroon».

Les porteurs de projets dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont donc bien lotis. Car le Centre ambitionne d’accompagner 1 000 projets pour 500.000 emplois directs et au moins 5 millions d’emplois indirects à créer au cours des cinq premières années. « Le Cidc est un espace d’incubation qui offre un accès à du matériel de pointe pour des jeunes équipes dynamiques. Pour les startups qui y seront admises, le Cdic leur permettra de se concentrer sur la création de leurs prototypes et services en confiant le networking et la gestion clients à l’équipe qui les encadrera », explique Olivier Madiba, promoteur de Kiro’o Games. « Le Cdic est un levier majeur de développement économique pour le Cameroun àl’ère numérique. Il est l’incarnation matérielle des demandes de l’écosystème numérique camerounais depuis des décennies. A nous d’en faire un outil de rayonnement mondial pour le savoir-faire camerounais dans l’économie digitale, où la donnée est le nouveau pétrole», ajoute William Elong, jeune start-upeur, promoteur de Will and Brothers.

Retombées

Avec l’avènement du Centre de Développement de l’Economie Numérique, les porteurs de projets innovants gagneront en effet en attractivité. Parce qu’au fond, « le Cdic se veut être une réponse efficace et adéquate à la problématique de l’entrepreneuriat numérique dans notre pays », rassure le Minpostel. De façon spécifique, le Centre apporte des solutions aux priorités stratégiques du gouvernement à savoir : offrir aux porteurs de projets un cadre propice à l’expression du génie créateur ; développer une industrie locale du numérique ; apporter des solutions aux besoins exprimés parles entreprises camerounaises à la recherche de solutions techniques ; favoriser la création d’entreprises TIC &soutenir les processus de développement des entreprises. Il s’agit aussi de : mettre en place des relais technologiques entre l’entrepreneuriat, la recherche, les PME et les multinationales ;impliquer les différents secteurs créateurs de richesses dans les activités menées par le Cdic ; promouvoir un environnement global favorable à l’innovation ; apporter des solutions à l’épineuse problématique du financement de la startup ; et drainer des investissements directs étrangers.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.