Le Cameroun est maintenu dans le cercle des pays transparents dans la gestion de son activité minière. L’Initiative de transparence dans les industries extractives (Itie) a levé la suspension du Cameroun au cours de son conseil d’administration tenu le 23 juillet dernier. Cette décision fait suite à la publication le par le Cameroun le 30 juin dernier de son rapport sur l’activité minière au Cameroun en 2018. Ce rapport était attendu de l’organisation au plus tard le 1er avril 2021. Mais du fait du retard accusé, il avait été suspendu une fois la date butoir arrivée. « (…) Conformément à la norme Itie, il a été convenu que la suspension serait levée si le Conseil d’administration de l’Itie se satisfait du fait que le rapport en suspens a été publié dans les six mois suivant la date limite. Le secrétariat est en mesure de confirmer que le Cameroun a publié son rapport Itie de 2018 le 30 juin 2021. Ainsi, la condition pour la levée de la suspension a été satisfaite », peut-on lire dans la décision du Conseil d’administration.

- Publicité -

La levée de la suspension décidée par le Conseil d’administration de l’Itie permet de redorer le blason du Cameroun à l’international. Celle-ci « (…) réaffirme la place du Cameroun dans le prestigieux club des pays cherchant à améliorer leur climat des affaires, en favorisant la transparence dans les secteurs pétrolier, gazier et minier », avait précisé le vice-président du comité Itie au Cameroun, Gabriel Dodo Ndocke, ministre en charge du secteur des mines.
Par Jean Luc Fassi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here