Gouvernance minière : exploitation illégale : 135 000 ha de forêt détruits au Cameroun.

0
23

Entre forêts dévastées, rivières détruites, populations menacées et contaminées… l’orpaillage illégal est le principal fléau social, sanitaire et environnemental qui menace la paix sociale.

- Publicité -

Des chiffres de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (Ocde) publiés en février 2022, depuis 2001, 135 000 ha de forêt ont été détruits par l’ex traction de l’or, et 72% de cette dégradation est apparue depuis 2008. Si l’on retrouve des gisements aurifères sur presque toutes les régions, la région de l’Est figure parmi les plus gros bassins d’extractions d’or, avec 40% de la production nationale selon l’Institut National de la Statistique. En effet au Cameroun, l’ex traction à petite échelle, informelle ou il légale, est majoritaire. Invariablement, le mercure est massivement utilisé pour séparer l’or du minerai. Ainsi selon le rapport de la Commission Nationale Anti-corruption du Cameroun (Conac) de 2021, les orpailleurs utilisent en moyenne 1,3 kg de mercure pour récupérer 1 kg d’or. Et pourtant, l’activité des exploitants est déclarée et encadrée par la législation camerounaise. Certaines dispositions via le Code minier visent à limiter les dégâts notamment, l’interdiction de l’usage du mercure, la gestion de l’eau en circuit fermé, l’obligation de revégétalisation, et l’obligation, pour chaque négociant, de renseigner un livre de police.

En revanche, l’activité des orpailleurs illégaux est soumise à la seule loi du profit à court terme et provoque des dégâts colossaux sur l’environnement et la société. Des sources au ministère des Forêts et de la Faune, l’exploitation aurifère clandestine concourt à la structuration de véritables filières d’immigration sauvages et au développement de réseaux de prostitution, de trafics (armes et drogues) et de délinquance. Les échanges de tirs et les assassinats de militaires ces dernières années viennent cruellement rappeler que dans certains secteurs, l’insécurité est réelle et le climat est tendu. Selon les analystes, l’or illégal grève les perspectives de croissance économique et de développement durable du territoire. De son côté, l’Agence de Coopération Internationale Allemande (GIZ) avoue que cette combinaison d’effets néfastes grève le développement économique du territoire, qui voit ses principaux secteurs d’activités impactés comme l’écotourisme qui subit la destruction de paysages remarquables. Aussi, la filière forestière pâtit de la perte de capital sur pied. La filière minière déclarée assiste au pillage de la ressource aurifère, sans compter le coût de la ré pression pour le gouvernement qui, malgré les moyens humains et financiers investis, ne parvient pas à éradiquer le phénomène et c’est la fiscalité locale qui paie la note.

Le Mercure utilisé pour Amalgamer l’or

De l’avis de la société civile, le massif forestier de l’Est-Cameroun constitue la plus grande réserve forestière tropicale continu encore relativement intact mais en l’espace de 20 ans, l’orpaillage incontrôlé y est devenu le premier facteur de dégradation environnementale. D’après une étude du Réseau de lutte contre la faim parue en 2016, l’or illégal nuit gravement à la santé humaine. A en croire un fonctionnaire au ministère de l’Environnement, le mercure utilisé pour amalgamer l’or est un polluant dangereux qui s’accumule dans les milieux naturels. Lorsqu’il intègre les milieux aquatiques, des bactéries le transforment en méthyl mercure, composé facilement assimilable par les êtres vivants et neurotoxique puissant. La contamination mercurielle, à la fois d’origine naturelle et liée aux pratiques aurifères illégales, peut ainsi se concentrer le long des chaînes alimentaires aquatiques, atteignant des concentrations particulièrement importantes dans la chair des poissons carnivores.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.