Forces de défense : 1312 faux diplômes détectés aux concours

L’information est donnée par le Un communiqué du ministre de la Défense renseigne à propos.

Parmi eux se sont toujours retrouvés des faussaires

Le recrutement dans les forces de défense en cours est plombé par une affaire de faux diplômes. « Dans le cadre du processus de recrutement de jeunes gendarmes et soldats en cours dans les Forces de défense camerounaise pour le compte de l’exercice budgétaire 2024, les contrôles appropriés d’authentification des diplômes des candidats retenus pour la visite médicale approfondie, préalables substantiels à la publication des résultats finaux d’admission, ont permis de détecter de nombreux faux titres », annonce le ministre de la Défense (Mindef) Joseph Beti Assomo, dans un communiqué. Exactement 1312 faux diplômes détectés de Bepc, CAP, probatoire, GCE O’level, GCE A’level. On apprend qu’il y a parmi, 661 faux Bepc d’un pays voisin dont le nom n’est pas spécifié.

Ce n’est pas la première fois que ce type d’opération est mené dans les concours et recrutements organisés par le Mindef. Et le tamis rattrape toujours les mauvais grains. Mais cette fois-ci, la moisson est « en légère hausse par rapport aux résultats d’une opération similaire qui avait permis en 2022 d’écarter 929 individus des rangs à l’entrée définitive dans les Forces de défense camerounaises», mentionne le communiqué de Joseph Beti Assomo. Les dossiers ont été rejetés, et le Mindef envisage des « mesures répressives» à l’encontre de ces « faussaires ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.