E-Bulletin : La traque des fonctionnaires véreux

0
100

Le ministre des finances met en garde tous les agents de son administration qui se servent de la plateforme du bulletin de solde en ligne comme « des guichets de commerce ».


lerte rouge ! « Des personnes sans foi ni loi se servent de la plateforme du bulletin de solde en ligne (e-bulletin) pour commettre des actes de corruption et d’arnaque auprès des usagers. Dans la même optique, de plomber les réformes engagées pour faciliter le travail des usagers », a annoncé le ministre des Finances dans un communiqué diffusé sur les ondes du Poste National de la Crtv le 2 septembre dernier. Selon Louis Paul Motaze, il s’agit d’un vaste réseau d’individus malveillants parmi lesquels figurent de nombreux fonctionnaires de son administration. « Plusieurs administrateurs désignés pour assister les utilisateurs de cette plateforme s’en servent comme des guichets de commerce », regrette le ministre qui promet des représailles. « En invitant les uns et les autres à plus de vigilance, le ministre des Finances se réserve le droit d’appliquer les sanctions qui s’imposent à l’encontre des personnes qui se livrent à de telles pratiques, au mépris de la réglementation et des instructions subséquentes », dixit le communiqué rendu public la semaine dernière. Les actes posés par ces individus mal intentionnés sur la plateforme du bulletin de solde en ligne est en effet fortement préjudiciable pour l’image du ministère des Finances qui a conçu et réalisé cette solution digitale à l’effet de mettre les Camerounais à l’abri des déplacements et de toutes formes d’arnaque perpétrée par des intermédiaires véreux. « Déjà, l’entrée en vigueur du e-bulletin pour la dématérialisation du bulletin de solde a permis jusqu’ici de désengorger les directions des Ressources humaines de l’ensemble des structures publiques et parapubliques. Avec le e-bulletin, chaque agent public peut, partout où il se trouve, consulter et éditer son bulletin de solde via un smartphone, une tablette ou un ordinateur », confiait Louis Paul Motaze dans une interview accordée à Défis Actuels. Et de rappeler à cet effet que la consultation ou encore l’édition du bulletin de solde ou de l’attestation d’immatriculation en ligne à travers le site internet ebulletin.minfi.cm « reste et demeure gratuite ».

- Publicité -

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here