Défaite du Cameroun : Vincent Aboubacar rejette le tort sur les autres

Le capitaine des Lions indomptables a dégainé au sortir du stade.

0
323

Une défaite, et tout se gâte. Aboubacar Vincent n’a pas loupé l’occasion d’allumer ses coéquipiers après la défaite (1-3) du Cameroun contre l’Egypte ce 3 février 2022. « C’est une grosse déception. La Can est organisée au Cameroun, malheureusement on se fait éliminer en demi-finale. Dans le foot, ça paie cash. On a une grosse équipe », a d’abord regretté le capitaine des Lions indomptables. Avant d’ouvrir un front contre ses coéquipiers : « Chaque fois qu’on essaie de jouer collectif, on gagne. Aujourd’hui, chacun voulait montrer de quoi il est capable, et voici ça », a-t-il explosé. « Ça paie au football, ça ne ment pas », a-t-il poursuivi.
Remuant son amertume, le leader des Lions indomptables qui était interrogé par Canal+, n’a pas attendu d’être relancé pour insister : « chaque fois qu’on joue collectivement, on gagne. Mais du moment où chacun veut jouer ce qu’il veut, on passe à côté ; c’est ce qui s’est passé aujourd’hui ».

- Publicité -

Aussitôt, ses interviewers n’ont pas manqué la première occasion à eux présentée, de « trahir » l’homme dans son dérapage. Et c’est à Karl Toko Ekambi que la mauvaise passe a été refilée : « Il dit ce qu’il pense et ce qu’il veut, je ne vais pas polémiquer sur ça», a réagi le Lyonnais. Avant de dévier le sujet : « Je tiens à féliciter l’équipe. On a essayé de marquer, on n’a pas réussi», relativise le deuxième meilleur buteur de la sélection nationale à cette CAN. « Le football c’est comme ça. On ne réussit pas toujours », a déjà intériorisé l’homme qui a délivré le Cameroun en quart de finale. « On voulait aller le plus loin possible ; mais maintenant, ça ne peut qu’être la 3ème place », envisage-t-il déjà.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.