Cima : le Camerounais Blaise Ezo’o Engolo installé

0
159

Élu en décembre 2020, il a finalement pris fonction le 27 avril au siège de l’institution en charge du marché africain des assurances.


Blaise Ezo’o Engolo peut désormais relever les challenges qui l’attendent à la tête de la Confédération interafricaine des marchés d’assurance (Cima). Le Camerounais élu au poste de secrétaire général de l’institution a pris fonction lundi dernier à Libreville au Gabon. Il a été installé par Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou, ministre gabonais de l’Économie et par Calixte Nganongo, ministre congolais des Finances et du Budget, représentant le président du Conseil des ministres des assurances de la Cima.

Pour le nouveau secrétaire général, la feuille de route est toute tracée, et elle s’articule essentiellement autour de la poursuite du chantier des reformes en cours dans le secteur des assurances. Des réformes dont l’objectif est de renforcer la solidité financière des compagnies d’assurances, de réduire leur exposition à la ruine et d’opérer une consolidation du secteur des assurances. Pour ce faire, Blaise Ezo’o Engolo, directeur des assurances au ministère des Finances au Cameroun, jusqu’à son élection en décembre dernier, devra donc veiller à l’aboutissement de la réforme portant sur l’augmentation du capital social minimum des compagnies d’assurance décidée par la Cima en 2016. La Cima avait en effet donné aux sociétés d’assurances mutuelles un délai de trois ans pour porter leur capital social de 800 millions de francs CFA à 3 milliards de francs CFA et cinq ans aux sociétés anonymes d’assurances pour faire passer leur capital social de 1 à 5 milliards de francs CFA. Le calendrier des augmentations tel que décidé prévoyait une hausse de 1 à 3 milliards de francs CFA au plus tard le 31 mai 2019 et une hausse à 2 milliards de francs CFA pour les sociétés de mutuelle. Il leur était aussi demandé d’avoir des fonds propres complémentaires supérieurs ou égaux à 80 % du capital social. Des mesures qui tardent à être mises en œuvre dans l’ensemble des pays de la Cima, et ce pendant les cinq prochaines années de son mandat à la tête de l’organisation.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.