CHAN Algérie 2023 : La CAF reporte le tirage au sort des éliminatoires

0
113

Le tirage au sort des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) n’aura plus lieu ce 29 avril 2022 comme initialement prévu. Un communiqué de la Confédération africaine de football (CAF) vient de l’annoncer. L’événement est reporté sine die. Aucune raison n’est avancée pour justifier ce contretemps, la veille de la cérémonie, mais le silence de la CAF est quelque peu parlant. Elle qui a gardé la même attitude sur l’interview de Djamel Belmadi sur la chaîne de télévision officielle de la Fédération algérienne de football (FAF). Dans cette interview, l’entraîneur sélectionneur des Fennecs relatait sa persécution contre l’arbitre du match, et appelle à la haine, voire plus, contre celui qui fait partie des meilleurs officiels africains de l’heure. Dans le même temps, des supporters algériens de l’Olympique lyonnais agressaient Karl Toko Ekambi en France. Tout cela un mois après le match qui a vu son équipe être coiffée au poteau dans les dernières secondes de la rencontre, par le Cameroun. Sur un but de Karl Toko Ekambi.

- Publicité -

Cela a-t-il un lien avec l’actualité concernant le pays organisateur qu’est l’Algérie ? Rien n’est moins sûr d’autant plus que même si la CAF est restée muette dans le conflit né du match Algérie-Cameroun du 29 mars dernier, il reste que le dossier semble être en cours d’examen approfondi. Et des développements subséquents contribuent peut-être à donner des grilles de lecture sur l’attitude de la CAF, et même de la FIFA. L’instance faitière du football continental est attendue sur la guerre que mène l’Algérie contre l’arbitre gambien Papa Bakary Gassama et le Cameroun. Mais Patrice Motsepe et ses hommes attendent peut-être le sort que réservera la FIFA sur ce dossier soumis à son appréciation par la FAF. Mais un sort dont les contours sont déjà en train d’être dessinés. En défaveur du demandeur. La semaine dernière, la FIFA a engagé une procédure de remboursement des billets de la Coupe du monde 2022 pré-réservés par l’Algérie qui continue de rêver de la reprise du match retour des barrages de ce mondial, avec le Cameroun.

Entre temps, la CAF vient de suspendre l’arbitre algérien Mehdi Abid Charef, arbitre principal de la VAR lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions entre Al Ahly et le Raja de Casablanca. La Commission des arbitres de la CAF est « coupable d’avoir induit l’arbitre Jean Jacques Ndala en erreur ». Le manipulateur de la VAR n’ présenté au Congolais dirigeant la partie, qu’un angle qui lui faisait croire qu’il y a eu penalty en faveur d’Al Ahly d’Egypte, alors que le ballon n’avait frôlé que la cuisse. En revanche, les téléspectateurs ont vu autre chose. Un argument de plus pour se méfier de l’Algérie ?

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.