Championnats nationaux d’élite : Paul Biya instruit l’intégration du Grand Nord

0
161
Paul Biya décide d'un deuil nationl

Dans un courrier adressé au ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), le Secrétaire général de la présidence de la République (SGPR) informe la tutelle des sports que « monsieur le président de la République instruit d’intégrer la ville de Garoua sur la liste des sites d’accueil des matchs du championnat MTN Elite one 2021-2022». Demandant à Narcisse Mouelle Kombi, le Minsep, de « prendre, en liaison avec la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), toutes les dispositions utiles et nécessaires en vue de la programmation effective des rencontres dudit Championnat, dans la ville de Garoua».

- Publicité -
Le responsable de la communication de Coton sports

Dans le courrier dont l’urgence de l’implémentation, est signalée, Ferdinand Ngoh Ngoh fait référence à une lettre du président de la Fécafoot en date du 24 février 2022. Aucun détail sur le contenu de ladite lettre. On sait simplement que le SGPR avait informé le Minsep le 22 février, de la mise à disposition des stades de la République à sa disposition, pour les besoins de tenue des championnats d’élite. Et le lendemain, le Minsep à son tour en informait la Fécafoot. Laquelle s’est réuni pour organiser la relance du championnat, sous une formule de poules (deux) devant se jouer sur quatre sites : Douala, Yaoundé, Bafoussam et Buéa. Aussitôt, Coton sport de Garoua avait contesté l’exclusion de Garoua. Fernand Sadou, le président du club des contonculteurs, avait souhaité voir sa base être intégrée, en faisant des propositions concrètes de révision de l’organisation arrêtée par la Fécafoot et implémentée par le Conseil transitoire du football professionnel (CTFP). Samuel Eto’o, le président de la Fécafoot, elle, avait fait la sourde oreille.

La lettre du SGPR au Minsep

Des sources annonçaient que Coton qui n’avait pas assisté à la réunion de concertation convoquée par la Fécafoot quelques jours plus tôt, comptait boycotter le championnat. Il n’en sera rien, même si à Garoua on continuait de dénoncer cette organisation. Paul Biya vient de siffler la fin de la polémique, en instruisant la réintégration de la ville qui s’était particulièrement montrée engagée dans l’animation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en janvier-février dernier.

Pour comprendre le sujet :

Organisation du championnat national d’élite: Garoua entre en rebélion

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.