Cemac : La beac va capter 100 milliards de surliquidités

0
46

Il s’agit d’une nouvelle opération visant à réduire du cash dans les banques des six Etats membres de la sous-région.

100 milliards de francs CFA à capter auprès des banques de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac). La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Tchad et de la République centrafricaine a lancé le 6 septembre dernier une opération de reprise de liquidité dans les coffresforts des banques réputées surliquides. Une action qui permettra aussi de contenir les risques pesant sur la stabilité monétaire de la sous-région, jusqu’ici contenue. La date d’échéance de l’opération qui court jusqu’au 7 octobre prochain au taux fixe de 0,15% concerne les liquidités de maturités longues. Les banques éligibles à cette opération sont « les établissements de crédit admis au compartiment des interventions de la Beac sur le marché monétaire, en qualité d’offreurs de ressources et n’ayant pas sollicité le refinancement de la Beac au moins une fois sur une période glissante de douze mois », renseigne la Beac. La même opération a récemment eu lieu le 30 août dernier et inaugurait la relance de ces ponctions après leur suspension en mars 2020.
Cette autre mesure de soutien à l’économie, rentre dans le cadre des mesures d’ assouplissement des opérations de refinancement des banques commerciales en révisant à la baisse ses principaux taux directeurs, en élargissant la gamme des effets privés admis comme collatéral des opérations de politique monétaire et en effectuant des injections de longue maturité entres autres. Ce qui a contribué à relever à l’encours des concours de la Beac au système bancaire à 588 milliards de francs CFA au 31 mai dernier contre 252,7 milliards au 31 mars 2020, soit une hausse de 58%. Fort du relèvement de la liquidité bancaire, le Comité de politique monétaire (CPM) s’est réuni le 28 juin 2021 par visioconférence et a procédé à la réactivation des reprises de liquidité via des opérations de maturité longue (1 mois).

- Publicité -

Selon des observateurs avertis, la reprise des ponctions dans les coffresforts des banques de la Cemac est un indicateur de l’atténuation des effets du coronavirus sur les économies de cet espace communautaire, dont les pays sont désormais sur la rampe d’une reprise de la croissance économique en cette année 2021, après la récession enregistrée de 2020.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here