CAN sur StarTimes : Des matchs exceptionnels et des parcours de contes de fées

Avant d'entamer la Coupe d'Afrique des Nations au Cameroun, l'Égypte et la Côte d'Ivoire faisaient partie des favoris. Mais pour l'un d'entre eux, le tournoi prendra fin prématurément mercredi, puisque les deux puissances du football africain s'affronteront en huitièmes de finale.

0
232

Le choc entre les Pharaons et les Éléphants est le match phare du premier tour de l’épreuve à élimination directe de la prestigieuse compétition. Des joueurs comme Mohamed Salah, Mohamed Elneny et Trézéguet affronteront Nicolas Pépé, Sébastien Haller et Franck Kessié. 

- Publicité -

Pépé et Kessié ont fait partie des buteurs lors du dernier match de groupe des Ouest-Africains, qui font éliminer l’équipe de Patrice Beaumelle les champions en titre algériens grâce à une victoire 3-1.

L’Égypte, quant à elle, n’a pas été particulièrement impressionnante. Elle n’a inscrit que deux buts en trois matches et a été battue 1-0 par le Nigéria lors de son premier match.

Ils ont également perdu leur arrière droit Akram Tawfik lors de ce match, le joueur d’Al AHly s’étant déchiré le ligament croisé antérieur, ce qui le rendra indisponible pendant plusieurs mois. 

Malgré ce revers, il a confiance dans la capacité de son équipe à aller au bout. « Tous les joueurs de l’équipe nationale jouent pour le titre. Nous voulons rendre nos fans heureux, peu importe contre qui nous jouons, nous sommes une équipe forte », a-t-il ajouté.

L’entraîneur des Pharaons, Carlos Queiroz, a ajouté que leur performance en phase de groupe n’était pas importante. » Maintenant le vrai travail commence, et maintenant la vraie compétition va commencer. La façon dont nous commençons n’est pas importante, mais la façon dont nous terminons l’est tout autant, et tout ce qui s’est passé n’est qu’un échauffement.

« Le vrai tournoi commence maintenant, et tout est pour le gagnant et rien pour le perdant. Nous voulons affronter les meilleurs, car pour être le meilleur, il faut affronter les grands. « 

Si le match Égypte-Côte d’Ivoire est le plus frappant, le match entre le Cameroun, pays hôte, et les Comores, petits poucets du football, fait rêver.

Les hôtes sont les meilleurs buteurs de la compétition jusqu’à présent, le capitaine Vincent Aboubakar ayant inscrit cinq des sept buts de son équipe. En marquant dans les trois matches du Cameroun, l’attaquant a égalé le record de Samuel Eto’o, qui avait trouvé le chemin des filets dans trois matches consécutifs de la phase finale de l’AFCON.

Eto’o détient également le record du meilleur buteur camerounais, avec cinq réalisations lors des phases finales de 2006 et 2008. Avec déjà cinq buts à son actif, Aboubakar pourrait bien battre ce record.

L’île-État, quant à elle, participe à la grande compétition pour la première fois de son histoire et n’est entrée en lice pour une place en huitième de finale qu’avec une victoire étonnante (2-1) contre le Ghana, qui a un autre prénom de Black Stars.

Après avoir battu le Ghana, les Coelacantes ont dû vivre des moments angoissants pour savoir s’ils se qualifieraient comme l’une des meilleures équipes de la troisième place. Ce n’est que jeudi que la défaite de l’Algérie et la victoire de la Guinée équatoriale sur la Sierra Leone dans le même groupe ont assuré la qualification des Comores.

Les Comores ne sont pas les seuls à avoir répondu aux attentes et à s’être qualifiés pour la phase à élimination directe. La Gambie a célébré sa toute première participation au tournoi par une victoire éclatante contre la Tunisie – un résultat qui a permis aux Nord-Africains de conserver la troisième place.

Les Gambiens affronteront la Guinée à Baffoussam lundi.

Le Malawi, qui participe seulement à la phase finale pour la troisième fois, est une autre équipe qui connaît un parcours de conte de fées. Il a tenu le puissant Sénégal en échec (0-0) lors de son dernier match de groupe pour gagner le droit d’affronter le Maroc en phase éliminatoire. 

Le Sénégal, que beaucoup considèrent également comme un vainqueur potentiel, n’a pas été très impressionnant et la seule fois où il a trouvé le chemin des filets jusqu’à présent dans la compétition est le but de Sadio Mané à la septième minute du temps additionnel contre le Zimbabwe pour une victoire 1-0. Deux nuls vierges dans leur autre match leur ont permis de prendre la tête de leur groupe et de gagner le droit d’affronter le Cap-Vert en phase éliminatoire.

Le Nigéria est la seule équipe à avoir remporté ses trois matches de groupe, ce qui a incité le sélectionneur Augustine Eguavoen à chanter les louanges de son équipe. 

« Les gens essayaient d’écarter le Nigéria.  Pour le premier match, personne ne nous a donné une chance, mais nous avons fait le travail collectivement. Et puis, ce match est passé. Nous devions le mettre derrière et nous concentrer sur le match suivant. Nous avons battu le Soudan, puis nous avons mis cela derrière et nous nous sommes concentrés sur le prochain match. « 

« Maintenant, les gens réfléchissent et commencent à respecter le Nigéria ».

Eguavoen et son équipe auront fort à faire en phase éliminatoire, puisqu’ils devront affronter la Tunisie.

Dans les autres matches, le Gabon, privé de son capitaine Pierre Emerick Aubameyang, ouvre le bal lundi à Limbe contre le Burkina Faso, tandis que le Mali affronte la Guinée équatoriale.

Avec une place en quarts de finale en jeu lors de ces huit rencontres, il n’est pas surprenant que le monde entier soit attentif.   

Les amateurs de football africain ne doivent pas manquer le choc entre les meilleurs pays africains lors de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les matchs seront diffusés en direct et en exclusivité sur les chaînes StarTimes.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.