CAN 2021/Cameroun : Porter la 6ème étoile à domicile

0
210

Le coup envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 sera donné le 9 janvier 2022 au stade d’Olembe à Yaoundé. Quarante-neuf-ans après que le pays des Lions indomptables ait accueilli la 1ère fois cette compétition. Le pays de Paul Biya, aura souffert le martyr tant des dirigeants de la Confédération africaine de football (CAF) que de ses propres fils qui ne se sont pas pressés dans les travaux de construction des infrastructures, notamment le stade devant abriter le match d’ouverture et la finale. Supplantant même Garoua qui avait tôt montré des signes de fatigue, avant même d’avoir atteint la vitesse de croisière. Entre temps, la CAN 2019 initialement attribuée au Cameroun a glissé en Egypte, et le Cameroun a hérité de l’édition ivoirienne. Mais la CAN est désormais là. Patrice Motsepe, le président de la CAF, a lui-même coupé court au moment où la FIFA et l’Association européenne des clubs (ECA) s’activaient à saboter le tournoi final.

- Publicité -

Antonio Conceiçao et ses poulains peuvent alors s’engager dans les préparatifs. Et le sacre final est l’objectif prescrit par les employeurs du technicien portugais. Ce serait le 6ème trophée continental pour les Lions indomptables. Un titre qui aurait une saveur particulière tant il serait remporté à la maison, parce qu’organisateur. Ce qui a souvent manqué au pays qui pêchait ainsi par manque d’infrastructures, et se contentait de gagner chez les autres.

L’histoire du Cameroun avec la CAN remonte à 1970. Une entrée timide que le pays tente de corriger deux ans plus tard à domicile, mais l’élimination en demi-finale freine l’élan d’un pays qui tient déjà à jouer les premiers rôles en Afrique. La reprise n’a lieu qu’en 1982, et le pays est encore éliminé au 1er tour. Mais la participation à sa 1ère Coupe du monde impulse définitivement le décollage.
Depuis lors, le pays n’a manqué la plus grande fête du football africain qu’en 2012 et 2013. Aux débuts de la crise que traverse le football depuis la fin des années 2000. Cinq fois déjà, les Lions indomptables ont remporté le tournoi, dont trois fois sur le grand voisin nigérian. Les deux premières fois devant les Super Eagles en Côte d’ivoire (1984 et 1988), puis il faudra attendre 2000 au Nigéria (face à la Côte d’ivoire) ; le Cameroun conserve le trophée deux ans plus tard au Mali (contre le Sénégal). Commença alors une traversée du désert qui dura quinze ans. Le Cameroun que nul n’attendait, s’imposera en terre gabonaise contre l’Egypte. Sur un but de Nicolas Nkoulou qui ne comptait pas beaucoup pour Hugo Broos, l’entraîneur d’alors qui avait été boudé par nombre de cadres. Le technicien belge a dû faire avec de seconds couteaux et no name. Du coup, le rêve est plus que jamais permis, alors que la reconstruction est en marche. Surtout que l’entraîneur principal affiche un bilan qui peut rassurer : 7 victoires, 5 nuls et une seule défaite.

Liste des 28 joueurs retenus

Gardiens
1- OMOSSOLA SIMON (AS VITA CLUB – R.CONGO)
2- EPASSY DEVIS (OFI CRETA – GRECE)
3- EFALA KOMGUEP JEAN (AKWA UNIT. FOOTBALL – NIGERIA)
4- ONANA ANDRÉ (AJAX – PAYS BAS)
Défenseurs
5- FAI COLLINS (ST. LIEGE – BELGIQUE)
6- MBAIZO OLIVIER (UNION PHILADELPHIA – USA)
7- NGADEU MICHAEL (LA GANTOISE – BELGIQUE)
8- CASTELLETTO J.C (F.C. NANTES – FRANCE)
9- MOUKOUDI HAROLD (AS ST. ETIENNE – FRANCE)
10- ONGUENE JEROME (RB SALZBOURG- AUTRICHE)
11- TOLO NOUHOU (SEATTLE – USA)
12- OYONGO AMBROISE (MONTPELLIER – FRANCE)
13- EBOSSE ENZO (ANGERS – FRANCE)
Milieux
14- ONANA JEAN (BORDEAUX – FRANCE)
15- OUM GOUET (MECHELEN – BELGIQUE)
16- ZAMBO ANGUISSA (NAPLES – ITALIE)
17- HONGLA MARTIN (VERONA – ITALIE)
18- KUNDE MALONG (OLYMPIACOS – GRÉCE)
19- LEA SILIKI (MIDDLESBROUGH – ANGLETERRE)
20- NEYOU YVAN (AS ST. ETIENNE – FRANCE)
Attaquants
21- ABOUBAKAR VINCENT (Al NASR – ARABIE SAUDITE)
22- BAHOKEN STEPHANE (ANGERS – FRANCE)
23- CHOUPO-MOTING (BAYERN MUNIQUE – ALLEMAGNE)
24- MOUMI NGAMALEU (YOUNG BOYS – SUISSE)
25- GANAGO IGNATIUS (LENS – FRANCE)
26- BASSOGOG CHRISTIAN (SHANGHAI SHENHUA – CHINE)
27- TOKO EKAMBI (OL. LYONNAIS – FRANCE)
28- N´JIE CLITON (D. MOSCOW – RUSSIE)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.