BIN JOACHIM MEH, économiste : « le gouvernement peut introduire un Revenu de Base Universel pour tous les citoyens adultes »

Chercheur associé au département des affaires économiques du Nkafu Policy Institute, il propose des solutions que l’Etat pourrait mettre en œuvre pour atténuer les effets d’une éventuelle hausse des prix du carburant à la pompe

0
58
Revenu de base universel
Joachim Meh, économiste

L’Etat pourrait finalement consentir à une hausse des prix du carburant à la pompe, au regard la lourdeur de la facture de la subvention des produits pétroliers, est-ce cela la meilleure solution?

- Publicité -

Le prix de l’essence a eu une faible augmentation au cours de la période 2021 de 1,03 dollar américain par litre à 26 % d’augmentation par rapport à l’année précédente sur le marché mondial en raison de la double raison de la pandémie de Covid19 et de la guerre Ukraine-Russie qui pourrait faire reculer de nombreuses années de processus. Le prix de l’essence sur le marché mondial s’élève à environ 1302 F CFA par litre par rapport au diesel qui s’élève à environ 1255,9 F CFA. À l’échelle nationale, l’essence s’élève à 650FCFA par litre par rapport au diesel qui se situe à environ 600 F CFA. Cela révèle clairement qu’environ 652 F CFA est une subvention de l’État qui s’élève à environ 50%. Le budget de l’État alloué à l’essence s’élève à environ 672 milliards de F CFA. En effet, le coût supplémentaire des subventions de l’État pour les produits pétroliers devrait éclipser les revenus du pétrole, qui sont passés de 562 milliards de CFA à 806 milliards de CFA. L’importation de produits pétroliers est financée par les dépenses publiques et a coûté au Trésor une subvention mondiale (super, diesel, kérosène et gaz domestique) de 672 milliards de CFA en 2022. Le Cameroun, comme tout autre gouvernement dans le monde, peut augmenter le prix de l’essence, mais en contrôlant d’autres facteurs comme les salaires pour éviter les récessions économiques. Comme mentionné ci-dessus, les prix du pétrole affectent directement les coûts tels que le transport, la fabrication et le chauffage.

En cas d’augmentation des prix du carburant, quelles pourraient être les conséquences économiques?

Une augmentation des prix du pétrole se traduit généralement par une augmentation de l’inflation, c’est-à-dire une augmentation persistante des prix des biens et des services et une baisse du niveau de croissance économique qui se reflète dans le niveau général de production dans une économie et qui est généralement représentée par les produits intérieurs bruts. Dans les situations inflationnistes, les prix du pétrole affecteront proportionnellement les prix des produits dérivés des produits pétroliers. Il existe une relation inverse entre une augmentation des prix des produits pétroliers et les coûts de transport, de fabrication et de chauffage. Lorsqu’il y a une augmentation des prix de l’essence, cela affecte à son tour les prix d’une variété de produits, car les producteurs peuvent répercuter les coûts de production sur les consommateurs. La mesure dans laquelle les hausses des prix du pétrole entraînent une modification des prix des biens de consommation qui affecte le pouvoir d’achat des consommateurs et affecte le panier de biens et de services. L’augmentation des prix dépend de l’importance du pétrole sur la production de biens ou de services. Étant donné que le Cameroun consomme principalement des produits transformés importés, cela aura pour conséquence d’augmenter les prix de ce produit. Les hausses des prix du pétrole peuvent également étouffer la croissance de l’économie en exerçant leur effet sur la demande et la chaîne d’approvisionnement de biens et de services autres que le pétrole. Les hausses des prix du pétrole peuvent freiner l’offre d’autres biens parce qu’elles augmentent les coûts de leur production et que les prix élevés du pétrole peuvent faire basculer la courbe d’offre de biens et de services pour lesquels le pétrole est un intrant.

Une Défis Actuels

Pour atténuer les effets de l’augmentation des prix, l’Etat pourraient également envisager une augmentation des salaires des fonctionnaires. Cette augmentation aura-t-elle un réel poids sur le niveau de vie des Camerounais en général ?

En 2021, le gouvernement camerounais a dépensé environ 1 058 milliards de francs CFA en salaires, primes et autres avantages pour les travailleurs. En 2018, le gouvernement a dépensé 1 024 milliards de francs CFA pour la même facture. En effet, les dépenses de l’État liées aux employés étaient d’environ 1 128,1 milliards de francs CFA en 2020, soit 70 milliards de francs CFA de plus qu’en 2019, avant d’augmenter de 58 milliards de francs CFA pour atteindre 1 186 milliards de francs CFA en 2021. La plus grande partie de l’argent est consacrée aux salaires et aux pensions que de nombreux fonctionnaires reçoivent souvent indûment. Une augmentation des salaires des fonctionnaires aura un impact sur l’économie dans son ensemble puisque les travailleurs du secteur formel ne sont qu’environ 350000, sur une population d’environ 27 millions de personnes. Cela signifie que le taux de pauvreté augmentera puisqu’environ 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Cela reflète le fait que la pauvreté pourrait doubler si le prix du carburant augmentait de deux, ce qui augmenterait le coût de la vie en augmentant les prix des produits de base dans l’économie. Une augmentation du prix du carburant à la pompe entraînera une augmentation du coût du transport et une augmentation correspondante des prix des produits qui utilisent du carburant dans le processus de transformation, ce qui rendra le coût de la vie élevé et le niveau de vie va se détériorer, en rendant la vie très difficile à l’homme ordinaire.

« …Le revenu de Base Universel (RBU) est un programme gouvernemental dans lequel chaque citoyen adulte reçoit régulièrement une somme d’argent fixe. Les objectifs d’un système de revenu de base sont de réduire la pauvreté et de remplacer d’autres programmes sociaux fondés sur les besoins qui nécessitent potentiellement une plus grande implication bureaucratique…»

Quelles pourraient être les autres solutions que l’Etat devrait envisager pour atténuer les effets d’une probable augmentation des prix du carburant à la pompe ?

Il y a beaucoup d’autres stratégies que l’État pourrait envisager. Entre autres : augmenter les salaires dans le secteur formel puisque le Cameroun compte environ 350000 travailleurs dans le secteur public, il sera moins coûteux d’augmenter le prix de l’essence et une augmentation correspondante des salaires dans le secteur public. Pour le secteur informel, une augmentation correspondante du salaire minimum sera une mesure pour que les travailleurs du secteur informel puissent absorber la hausse des prix. Le gouvernement peut introduire un revenu de base universel pour tous les citoyens adultes. Le Revenu de Base Universel (RBU) est un programme gouvernemental dans lequel chaque citoyen adulte reçoit régulièrement une somme d’argent fixe. Les objectifs d’un système de revenu de base sont de réduire la pauvreté et de remplacer d’autres programmes sociaux fondés sur les besoins qui nécessitent potentiellement une plus grande implication bureaucratique. Le gouvernement peut également assurer le programme de viabilité financière pour ajuster la viabilité budgétaire en réglementant les prix sur une longue période, alors que le coût du carburant sur le marché international augmente, l’écart entre le prix réglementé et le coût réel du carburant se creuse. Il faut en outre minimiser la volatilité budgétaire. En plus de minimiser les fluctuations de prix, le gouvernement devrait mettre en œuvre un système de volatilité budgétaire en envisageant une variation rapide du prix international du carburant, tout en maintenant le prix intérieur constant.

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here