Autoroute Yaoundé-Douala : 41,6 milliards pour les voies de raccordement

0
270

Les caractéristiques de la chaussée des axes nkolbisson-Minkoameyos et Boumnyebel-autoroute long de 27 km ont récemment été dévoilés.


L es 60 premiers km de l’autoroute Yaoundé-Douala sont achevés depuis des mois. Ils ne peuvent cependant pas desservir, en l’absence de voies de raccordement au réseau routier existant. En vue de les rendre praticables et de décongestionner le trafic routier sur la nationale numéro 3 (Yaoundé-Douala), il est prévu un projet de raccordement en deux phases. La phase 1 concerne la section Yaoundé-Bibodi sur un linéaire de 60 km, avec 27 km de voies de raccordement à la Route nationale n° 3 (423,5 milliards de francs CFA). La phase 2 couvre l’itinéraire BibodiDouala sur une longueur de 136 km (812 milliards de francs CFA). Entamé depuis plusieurs années, la phase 1 devrait être complétée par deux voies de raccordement.

- Publicité -

L’une au niveau de Boumnyebel sur la nationale 3, et l’autre à Yaoundé, à travers l’axe Nkolbisson- Minkoameyos. Si les précisions techniques sur ces axes restaient à être définies, elles le sont depuis quelques jours. D’un linéaire de 27 km en tout, les deux axes devraient coûter 41,6 milliards de francs CFA à l’Etat. L’entreprise First Harbour Engineering compagny (Cfhec) , adjudicataire du marché, devra construire une jonction autoroutière PK0-inter ancienne route national n°3 50cm grave latéritique (GL), en couche de fondation, 20 cm grave non traitée (GNT) en couche de base et 10 cm émulsion à module élevé (EME) en couche de roulement. Ensuite, de l’ancienne route nationale n°3-Nkolbisson-Cité verte : 25cm en grave latéritique en couche de fondation, 20cm en grave non traitée en couche de base, et 10cm en émulsion à module élevé en couche de roulement (partie à reprendre), pour la partie devant être confrontée, procéder à un fraisage de 3cm de l’existant pour les couches de fondation et de base, 5cm BBSG en couche de roulement. Enfin l’on aura du PK59+300-Inter R0103-Makai (route en terre) : 25GL fondation, 25cm GNT couche de base et 10cm EME couche de roulement. Makai-Boumnyebel (route revêtue) : 20cm GNT sur l’existant des couches de fondation et de base, 10cm EME en couche de roulement.

Ces caractéristiques ont récemment été arrêtées par le groupe de travail mis sur pied en juillet dernier par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi. Il est constitué de l’entreprise chinoise China First Harbour Engineering compagny, entreprise adjudicataire du marché, de la mission de contrôle et l’assistance en géotechnique de maître d’œuvre technique (Agmo) et le Labogenie.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here